AccueilPop culture

Alduin, Dracaufeu, Shenron : on a classé (objectivement) les 40 meilleurs dragons de la pop culture

Joyeuse année du dragon

Alduin, Dracaufeu, Shenron : on a classé (objectivement) les 40 meilleurs dragons de la pop culture

Publié le

Chez Konbini, aussi on célèbre le Nouvel An chinois !

C’est bientôt le Nouvel An chinois et, cette année, c’est le draaaaaagon qui est célébré. C’est une créature mythique, fabuleuse, légendaire, sacrée en Chine et plus largement en Asie. Il reste difficile de lui déterminer une origine géographique ou historique. Toujours est-il qu’aujourd’hui, il est partout. La bestiole la plus légendaire et terrifiante de l’univers fantastique a envahi la pop culture. Alors pour célébrer le dragon à notre manière, on a réalisé un classement des meilleurs d’entre eux et uniquement des meilleurs !

À voir aussi sur Konbini

#40. Le dragon de Fyresdal (The Witcher 3)

Ce n’est pas un dragon. C’est un foënard qui se fait passer pour un dragon, et on trouvait ça marrant. Voilà, fin de la blague.

© Dragon de Fyresdal – The Witcher 3

#39. La Grande Protectrice (Shang-Chi)

Il est très récent, mais on s’est dit qu’il méritait sa place. Son apparition dans le film est quand même stylée.

Grande Protectrice – Shang Chi – Marvel

#38. Madame Mim (Merlin l’Enchanteur)

C’est sans aucun doute le dragon le plus moche du classement.

© Madame Mim – Merlin L’Enchanteur

#37. Dragoon (Beyblade)

Mettons du respect sur la série Dragoon de Beyblade.

© Dragoon – Beyblade

#36. Greyoll (Elden Ring)

Respect aux anciens : c’est quand même la matriarche des dragons d’Elden Ring. Paradoxalement, c’est un des boss les plus faibles du jeu…

© Greyoll – Elden Ring

#35. Saphira (Eragon)

Si on ne l’a pas emprunté étant petit, on l’a tous au moins déjà vu à la bibliothèque.

© Saphira – Eragon

#34. Dragonne (Shrek)

C’est quand même l’âme sœur de notre mascotte préférée et ce couple est un grand oui à la diversité, alors comment ne pas les aimer.

© Dragonne – Shrek

#33. Momonosuke (One Piece)

On l’a beaucoup (trop) vu ces derniers temps. Son caractère peureux nous a beaucoup frustrés, mais il a finalement montré son plein potentiel.

© Momonosuke – One Piece

#32. Elliott le dragon (Peter et Elliott le dragon

On ne l’a jamais regardé, mais les anciens ont dit que c’était important de le mettre dans le classement, alors le voilà.

© Elliott le Dragon – Peter et Elliott le Dragon

#31. Tiamat (Donjons et Dragons)

La déesse draconique à cinq têtes, reine et mère des dragons, c’est LE DRAGON de l’univers du jeu de rôle Donjons & Dragons.

© Tiamat – Donjon et Dragon

#30. Daiguren Hyorinmaru (Bleach)

Merci pour ce poulet. Bleach, c’est une des rares œuvres où le flow des personnages suffit à fidéliser le lecteur. (Team glace ici, ZzzZzzzZz les dragons de feu).

© Daiguren Hyorinmaru – Bleach

#29. Le Magyar à pointes (Harry Potter)

On a bien cru qu’il allait bouffer Harry.

© Magyar à Pointes – Harry Potter

#28. Dragon Divin (Sekiro : Shadows Die Twice)

C’est un dragon qui se bat avec une épée géante. Il vous faut quoi de plus ?

© Dragon Divin – Sekiro Shadows Die Twice

#27. Nedrac (The Legend of Zelda)

Breath of the Wild est l’un des jeux les plus emblématiques de la dernière décennie, on était obligés de mettre un de ses dragons.

© Nedrac – The Legend of Zelda

#26. Shyvana (League of Legends)

Le premier vrai dragon de Runeterra. Pas de pouvoir magique bizarre, on est sur du bon gros dragon qui crache du feu et griffe ses adversaires, le tout habillé d’un cercle de flammes.

© Shyvana – League of Legends

#25. Maléfique (La Belle au bois dormant)

Tout est dans le prénom : Maléfique, la méchante fée “maîtresse absolue du mal”. Ses flammes puantes, là.

© Maléfique – La Belle au Bois Dormant

#24. King Ghidorah (Godzilla)

Vous ne le connaissez sûrement pas, mais il s’agit du rival emblématique de Godzilla, qui était là avant que King Kong vienne lui voler la vedette. Vous vous doutez que s’il rivalise avec le reptile géant, c’est que c’est un dragon qui dragon.

© King Ghidorah – Godzilla vs King Ghidorah

#23. Dragonnet rouge (Dofus)

C’est l’une des invocations les plus emblématiques de Dofus, celle que l’on obtient en passant niveau 100 sur la classe Osamodas. C’était un cap emblématique à l’époque. Tu rentrais dans le cercle fermé des “hauts niveaux” et surtout, tu débloquais ce qui devait être le sort le plus fort de ta classe. C’était le cas pour les Osamodas, si on oublie à quel point l’intelligence artificielle de l’invocation était stupide.

© Dragonnet Rouge – Dofus

#22. Griock (The Legend of Zelda)

C’est le dragon le plus emblématique de l’univers Zelda. Il a traversé les générations. Au total, il apparaît dans quatre jeux différents et il est toujours aussi terrifiant.

© Griock – The Legend of Zelda

#21. Midir, Fléau des Ténèbres (Dark Souls 3)

C’est l’un des boss les plus coriaces de Dark Souls 3. Sa résistance rend le combat interminable. Il faudra être patient et discipliné pour espérer en arriver à bout.

© Midir, Fléau des ténèbres – Dark Souls 3

#20. Kalameet (Dark Souls)

Kalameet le Dragon noir. Apparu dans une extension du premier opus, il est resté l’un des dragons les plus emblématiques tous les Dark Souls confondus. Il n’y a qu’à regarder l’illustration pour comprendre.

© Kalameet – Dark Souls

#19. Placidusax (Elden Ring)

Décidément, FromSoftware (le studio qui a développé Dark Souls et Elden Ring) aime confronter ses joueurs à des dragons. Dans Elden Ring, ce n’est vraiment pas ce qui manque, mais personne n’arrive à la cheville de Placidusax, le patriarche.

© Placidusax – Elden Ring

#18. Aurelion Sol (League of Legends)

C’est le dragon stellaire, créateur du monde. C’est à lui qu’on doit l’univers de Runeterra. Eh oui, ici, on s’intéresse au lore.

© Aurelion Sol – League of Legends

#17. Viserion Zombie (Game of Thrones)

On le suit depuis son éclosion en saison 1, alors forcément, ça a été déchirant de découvrir l’issue qui lui était réservée. Mais Viserion tué puis ressuscité par le Roi de la Nuit, ça, c’est du retournement de situation…

© Viserion Zombie – Game of Thrones

#16. Haku (Le Voyage de Chihiro)

Le protecteur de Chihiro, l’esprit de la rivière, le plus dévoué des dragons : vous l’aurez compris, on parle de Haku, ce personnage froid et mystérieux, qui devient tout l’inverse aux côtés de Chihiro. Leur amour platonique nous fait fondre. Hormis ses pattes de poulet, Haku a vraiment du flow dans sa forme dragon.

© Haku – Le Voyage de Chihiro

#15. Ridley (Metroid)

Bon, il ressemble plus à un ptérodactyle qu’autre chose, mais c’est bien un dragon et accessoirement le rival emblématique de Samus. Croyez-moi, si vous avez raté la saga Metroid, il n’est pas qu’un peu iconique, il a même eu droit à sa place dans Super Smash Bros. Ultimate.

© Ridley – Metroid

#14. Krokmou (Dragons)

C’est le représentant de la new wave des dragons. Avec son esthétique et sa personnalité décalées, il apporte un vent de fraîcheur dans le game du dragon, qui se veut cliché et vieillissant. Il n’en reste pas moins respecté et extrêmement puissant.

© Krokmou – Dragons

#13. Spyro (Spyro the Dragon)

C’est le plus mignon des dragons : Spyro, star de la franchise du même nom, a accompagné bon nombre d’enfants dans les années 2000. D’après le compte X/Twitter du petit dragon, il pourrait bien faire son grand retour en 2024.

© Spyro

#12. Drogon (Game of Thrones)

Des trois dragons offerts à Daenerys, il est le plus imposant, le plus fort et le plus dévoué. Cela vient peut-être du nom qui lui a été donné, en hommage au défunt Khal Drogo. Évidemment, ça fait de lui le chouchou de Daenerys (et le nôtre aussi).

© Drogon – Game of Thrones

#11. Smaug (Le Hobbit)

Principal antagoniste du Hobbit, Smaug est un vrai cleptomane. Il est aux dragons ce que la pie est aux oiseaux. D’après le classement des milliardaires fictifs de Hitek, Smaug est numéro 1 avec un butin estimé à 62 milliards de dollars, juste devant Picsou. Un dragon avare, on aura tout vu.

© Smaug – Le Hobbit

#10. Kaido (One Piece)

Il aura fallu attendre plus de 20 ans pour découvrir celui qui est décrit depuis des centaines d’épisodes comme “La Créature la plus Puissante du monde”. Mi-homme, mi-dragon, il est l’adversaire le plus redoutable que Luffy ait croisé. Cet affrontement épique a donné lieu à bon nombre d’épisodes banger, dont le fameux 1071…

© Kaido – One Piece

#9. Ender Dragon (Minecraft)

On parle quand même du (premier) boss final du jeu le plus vendu au monde. Alors, oui, aujourd’hui, il est speedrun et tué à coups de lit. Mais à l’époque, trouver l’Ender Dragon et le vaincre sur cet îlot terrifiant, ça représentait quelque chose.

#8. Dracolosse (Pokémon)

N’en déplaise aux fans de Pikachu, Dracolosse est la pièce maîtresse de l’équipe de Sacha et également le Pokémon phare de Peter, le Maître de la Ligue Indigo et de la Ligue de Johto. C’est tout sauf un hasard, Dracolosse est le Pokémon le plus puissant de la première génération, hors légendaires. Alors forcément, on le voulait tous dans notre équipe.

#7. Dragon blanc aux yeux bleus (Yu-Gi-Oh!)

Dragon blanc aux yeux bleus ! C’est l’une des cartes les plus emblématiques de l’œuvre, la pièce maîtresse du deck Kaiba, l’antagoniste le plus important de l’anime, sans parler du flow intergalactique de la bestiole. Dans le jeu de cartes à collectionner, il a eu droit à un tas de réimpressions, fusions, évolutions, etc. Les versions les plus rares valent aujourd’hui des milliers d’euros.

© Dragon Blanc aux Yeux Bleus – Yu-Gi-Oh!

#6. Mushu (Mulan)

Qu’on se le dise, c’est lui, le personnage principal de Mulan. Il est drôle, attachant, maladroit et le film serait fade sans ce boulet de Mushu. Il a beau ne pas être le plus menaçant des dragons, il sait quand même cracher du feu. Et puis il revient de loin. Avant de s’autoproclamer gardien de Mulan, il avait été rétrogradé au poste de brûleur d’encens et sonneur de gongs pour les ancêtres Fa (la lignée de Mulan).

© Mushu – Mulan

#5 – Aerafal (Dofus)

L’histoire de Dofus tourne autour de six mystérieux œufs de dragons (appelés Dofus) qu’il faut rassembler. Pondus par ces créatures légendaires, ils possèdent tous un pouvoir spécifique. Parmi eux, le Dofus Émeraude, qui est accessoirement le logo du jeu. Et qui l’a pondu ? Aerafal ! Ce n’est peut-être pas le plus fort des dragons, ni le plus fort des Dofus, mais c’est de loin le plus iconique (sorry, la team Dofus Vulbis).

© Aerafal – Dofus

#4 – Alduin (Skyrim)

Son cri qui résonne dans tout Bordeciel nous glace encore le sang. Alduin le “Dévoreur de Monde”, le “Fléau des Temps”… Vaincu, et chassé de ses contrées, il refait surface des années plus tard, plus enragé que jamais et c’est à ce moment précis que le jeu The Elder Scrolls V: Skyrim commence. Nous, Dovahkiin, fils de dragon, devrons mettre un terme au règne dévastateur d’un des dragons les plus terrifiants de la pop culture.

© Alduin – Skyrim

#3 – Dracaufeu (Pokémon)

Surcoté. Vous le voyiez déjà top 1 ? Non, non, non. Dracaufeu par ci, Dracaufeu par là… On l’adore mais on le trouve un peu surcoté, le frérot. Le problème, c’est qu’il est devenu populaire uniquement parce que c’est un dragon et qu’il crache du feu. Il ne faut pas oublier que c’est un esclave qui passe ses journées enfermé dans une sphère de 10 cm de diamètre, prêt à tout pour défendre son maître. Encore, il serait méchant, ça lui ajouterait un peu de charisme… OK, il est beau, il est stylé, on l’aime bien, mais il reste le plus tap-in des dragons.

© Dracaufeu – Pokémon

#2 – Shenron (Dragon Ball)

Quelle dinguerie quand Shenron apparaissait… Dragon Ball, c’est lui. Il est la matérialisation de la quête principale de l’œuvre. Mais plus qu’un symbole, Shenron est un souvenir impérissable. L’œuvre Dragon Ball (débutée en 1986) s’est étendue sur des décennies. Les frissons et la nostalgie que Shenron vous a fait ressentir se sont transmis de génération en génération et ça, c’est un argument de taille pour prétendre au titre de DOAT.

© Shenron – DBZ

#1 – Aile-de-Mort (World of Warcraft)

Ça, ce n’est pas un dragon, c’est un DRAAAAAAAAGON. Aile-de-Mort c’est du dragon qui dragon. C’est le genre de dragon que tu espères voir quand on te parle de dragons. Le nom est suffisamment explicite. Je n’ai jamais joué à World of Warcraft, j’ai même longtemps détesté le jeu puisque j’ai toujours défendu Dofus dans le débat du GOAT des MMORPG, mais Aile-de-Mort, c’est Aile-de-Mort. Du dragon iconique, ce n’est pas ce qui manque dans WOW : Ysera, Malygos, Alexstraza, Nozdormu… mais aucun ne rivalise face au “Destructeur”, au “Brise-Monde”. Même sa carte Hearthstone est terrifiante : “Détruit tous les autres serviteurs et vous défausse de votre main”. Ce n’est peut-être pas le plus connu, mais c’est notre DOAT.

© Aile de mort – World of Warcraft