AccueilNews

Éjaculations truquées, injections d’anesthésiant, blanchiment anal : les dessous du porno

Publié le

par Julie Breon

La sexothérapeute Margot Fried-Filliozat décortique les coulisses de la pornographie, qui donnent une représentation irréaliste voire dangereuse de la sexualité.

Éjaculations truquées, injections d’anesthésiant, blanchiment anal : les dessous du porno

“Dans le porno, quasiment toutes les éjaculations, ou du moins, de plus en plus, sont truquées. Ils vont utiliser, à la place, une petite pompe collée sur le côté du pénis. Au moment désiré, l’acteur va juste pouvoir l’actionner et ça va éjecter du lait de coco, ça peut être du blanc d’œuf avec de la farine, ça peut être du shampooing…”, affirme la sexothérapeute Margot Fried-Filliozat.

L’éjaculation féminine est également souvent fausse : certaines femmes vont “boire beaucoup d’eau avant le tournage, pour fluidifier l’urine et la rendre claire, surtout. Quand elles vont faire semblant d’avoir un orgasme, elles vont juste uriner et pousser très fort, pour que l’urine gicle partout”.

Et ce n’est pas tout : blanchiment anal pour avoir l’anus tout rose, injections d’anesthésiant pour des pratiques toujours plus hard, préparation des pénétrations anales à l’avance, pauses cachées aux spectateurs : il y a énormément de trucages dans le porno.

Margot Fried-Filliozat a coécrit le livre “Sexpérience : les réponses aux questions des ados” (aux éditions Robert Laffont).