AccueilNews

1 000 euros d’amende pour la femme qui a traité un livreur Uber Eats d’esclave

Publié le

par Lisa Coll

La sanction est tombée un an après qu’elle a émis des insultes racistes.

1 000 euros d’amende pour la femme qui a traité un livreur Uber Eats d’esclave

© Philippe LOPEZ / AFP

Lundi, une jeune femme de 18 ans a été condamnée par le tribunal de Laval à payer la somme de 1 000 euros pour “injure non publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion”, rapporte Ouest-France. Les faits, qui se sont déroulés le 14 mai 2021, avaient provoqué une vague d’indignation.

Lors d’une course, Yaya Guirassy, livreur Uber Eats, avait reçu un message sur son téléphone disant : “Dépêche-toi esclave. Je vais te donner un centime, tu ne mérites que ça.” Le trentenaire, profondément “choqué”, avait porté plainte contre l’auteure de ces propos. Son patron, plusieurs associations et Florian Bercault, le maire de Laval, lui avaient apporté leur soutien. Une marche antiraciste avait même été organisée par la Ligue des droits de l’Homme en juillet.

Chargement du twitt...

La jeune femme, quant à elle, ne s’est jamais présentée à l’audience. Elle avait expliqué lors de l’enquête qu’elle se souvenait très peu de cette soirée, rejetant la faute sur un jeune homme présent avec elle, qui aurait envoyé le fameux message. Ces arguments n’ont pas convaincu le jury puisque la justice l’a condamnée à une amende de 1 000 euros. À la suite de cette affaire, Yaya Guirassy a quitté son emploi.

À voir aussi sur Konbini :