Coup de tonnerre en Allemagne : Nike remplace adidas, l’équipementier historique de la Mannschaft

Coup de tonnerre en Allemagne : Nike remplace adidas, l’équipementier historique de la Mannschaft

Image :

© adidas

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

C’est la fin d’une relation de plus de 70 ans entre adidas et le football allemand. Dès 2027, la Mannschaft jouera avec des maillots fournis par le rival Nike.

Coup de tonnerre dans le football allemand : la Fédération nationale de football (DFB) a annoncé jeudi avoir signé un contrat de partenariat avec le géant américain Nike pour la période 2027 à 2034, mettant fin à plus de 70 ans de fidélité à adidas.

À voir aussi sur Konbini

Nike équipera “toutes les équipes nationales de la DFB et promouvra le football allemand dans son intégralité”, a annoncé la DFB dans un communiqué. Nike a présenté “de loin la meilleure offre économique” dont le montant n’a pas été dévoilé, selon le président du conseil d’administration de la Fédération, Holger Blask.

Un choc énorme pour adidas

La firme américaine a également “impressionné par sa vision, qui comprend aussi un engagement clair en faveur de la promotion des sports amateurs et populaires ainsi que du développement durable du football féminin en Allemagne”, selon M. Blask.

Le choc est énorme pour la marque aux trois bandes dont l’histoire est liée à l’épopée de la Mannschaft depuis 1954 et dont elle est l’équipementier historique. Le groupe adidas, dont le contrat avec la DFB court jusqu’à fin 2026, a laconiquement confirmé sa disgrâce, indiquant avoir été informé jeudi du changement de partenaire.

Jusqu’en décembre 2026, la fédération fera tout pour “parvenir à un succès commun avec […] adidas”, et le football allemand “doit beaucoup” à adidas “depuis plus de sept décennies”, a déclaré Bernd Neuendorf, président de la DFB, dans le communiqué.

Lors de l’Euro 2024 (14 juin-14 juillet) qui sera disputé en Allemagne, la Mannschaft installera son camp de base près du siège d’adidas, à Herzogenaurach, dans le sud du pays, et jouera avec les maillots de l’équipementier qui ont été présentés il y a une semaine. Pays hôte, l’Allemagne aura le droit aux couleurs de son drapeau sur l’une des tenues, et à un maillot extérieur rose, qui a déjà suscité beaucoup de commentaires. La Coupe du monde 2026 aux États-Unis, au Canada et au Mexique marquera les adieux à adidas.

Quatre Coupes du monde avec adidas

La Mannschaft compte à son palmarès quatre Coupes du monde, qui valent quatre étoiles floquées sur le maillot adidas. Adi Dassler, fondateur de la marque, avait personnellement vissé les crampons du buteur allemand Fritz Walter avant la finale de la Coupe du monde en 1954 remportée contre la redoutable Hongrie et entrée dans la légende comme le “miracle de Berne”.

Nike avait plusieurs fois tenté de rafler à l’Allemand le prestigieux contrat pour équiper les équipes nationales allemandes. adidas avait pu annoncer fièrement en 2016 avoir déboursé plus de 50 millions d’euros par an pendant quatre ans pour le conserver, deux fois plus que le montant précédent. Lors du prolongement du contrat jusqu’en 2026, annoncé dès 2018 après une piteuse élimination de l’équipe d’Allemagne du Mondial en Russie, les deux acteurs avaient convenu de ne révéler aucun montant concernant leur accord.

Nike, initialement populaire dans le basketball avec des icônes comme Michael Jordan, est arrivé de longue date dans le football. Le leader mondial d’articles de sport équipe depuis 1989 l’équipe du Brésil et a raflé le contrat avec la France en 2011, détrônant déjà adidas. Nike habille les Bleus jusqu’en 2026 en rapportant 50 millions d’euros par an à la Fédération française de football.

La perte du contrat avec l’Allemagne tombe à un mauvais moment pour adidas qui accumule les déboires depuis deux ans et a annoncé la semaine dernière sa première perte annuelle depuis 1992. Outre des ventes peu dynamiques sur plusieurs marchés, dont l’Amérique du Nord, adidas a rompu en octobre 2022 une collaboration juteuse avec le rappeur controversé Kanye West, épinglé pour des propos à caractère antisémite. Le groupe cherche depuis lors des solutions pour écouler les milliers de chaussures qui avaient fait le succès de ce partenariat.