AccueilInternet

On a classé (objectivement) TOUS les jeux Grand Theft Auto

On a classé (objectivement) TOUS les jeux Grand Theft Auto

Publié le

Quatorze jeux en incluant les spin-off, et non, GTA V n’est pas premier.

Alors que le trailer de GTA VI est en train de rendre tout le monde complètement fou, la saga Grand Theft Auto fête ses 26 ans d’existence. Et pendant toutes ces années, la franchise n’a cessé de nous surprendre, d’alimenter des polémiques et d’effrayer les parents inquiets par ces maudits jeux vidéo violents.

À voir aussi sur Konbini

Alors on s’est dit qu’on allait classer TOUS les jeux Grand Theft Auto, spin-off inclus, évidemment.

#14. GTA Advance (2004)

Vous vous souvenez que Grand Theft Auto est sorti sur Game Boy Advance ? Bon, le retour à la 2D en même temps que GTA: San Andreas, forcément, ça fait un peu tache. Désolé, mais GTA sur GBA, c’est non.

#13. GTA: London 1969 (1999)

Vous l’aviez oublié ? Eh oui, c’est le premier spin-off de Grand Theft Auto, adapté du tout premier épisode de la franchise et transposé dans le Royaume-Uni rock’n’roll. Bon, en vrai, il n’y a pas grand-chose à dire sur cet épisode à part qu’on peut voir Buckingham Palace et Big Ben en roulant dans une Renault 16 ou une Aston Martin. Seul épisode de la franchise en Europe quand même.

#12. GTA I (1997)

Alors, évidemment, on respecte forcément le père de tous, mais il faut avouer que le premier épisode souffre de l’épreuve du temps. Pourtant, quand on y pense, tout était déjà là : une violence décomplexée, un sentiment de liberté inédit et, surtout, des polémiques inutiles à sa sortie à cause de la presse traditionnelle et des politiques. Tout ce qui fait un bon GTA, finalement.

#11. GTA II (1999)

Bon, on ne peut pas tellement accorder mieux que cette place à GTA II, mais c’est déjà ça. Le jeu a au moins apporté des mécaniques uniques que l’on retrouvera plus tard dans la franchise : la guerre des gangs, le système de “respect” ou encore le fameux système de niveau de recherche par la police. On ne t’oublie pas, GTA II, t’étais bien drôle quand même.

#10. GTA: Liberty City Stories (2005)

C’était l’occasion de retourner à Liberty City avec des graphismes un peu plus jolis, mais pas de quoi fouetter un chat non plus. C’est sympa, on peut conduire des motos, mais Claude n’est vraiment pas le personnage le plus charismatique de la saga.

#9. GTA: Vice City Stories (2006)

Idem qu’au-dessus, mais au moins, cela se passe dans l’univers plus coloré et plus permissif de Vice City. Et comme pour l’autre, ça faisait quand même plaisir de pouvoir y jouer sur PSP.

#8. GTA III (2001)

Premier épisode 3D de la franchise, GTA III est aussi la première introduction à Liberty City, la ville fictive inspirée de New York. C’est également dans cet épisode qu’on peut piloter pour la première fois un avion et voler au-dessus des gratte-ciel. Ça, c’est le pied. Grand respect, GTA.

#7. GTA: Chinatown Wars (2009)

Oui, il y a eu un GTA sur Nintendo DS (et sur PSP), et franchement, il est vraiment pas mal, surtout avec la 3D isométrique. Entre le fait de monter au stylet son fusil sniper ou tout simplement l’ambiance très originale d’une guerre des gangs dans le quartier chinois de Liberty City, ce Chinatown Wars est une bonne surprise.

#6. GTA: The Ballad of Gay Tony (2009)

Un scénario spin-off dans la ville désormais bien connue de Liberty City. Avec son ambiance fin des années 2000 très “pop”, le jeu montre l’envers du décor de l’intrigue de GTA IV. Le personnage de Luis est plutôt attachant et il y a plein de nouvelles activités pour s’occuper. Le multijoueur est vraiment sympa aussi et a posé les bases de ce qu’allait devenir GTA Online.

#5. GTA IV (2008)

Un Grand Theft Auto qui a parfois cette injuste réputation de “mal-aimé”. Pourtant, l’histoire de Niko Bellic a un vrai cachet en détruisant avec élégance le mythe du rêve américain. Outre une histoire absolument prenante, on retiendra bien sûr les (trop) nombreuses propositions de bowling avec cousin Roman. Mais par contre, un GTA sans avion… c’est vraiment dommage.

#4. GTA: Vice City (2002)

Là, on arrive sur du lourd, du très lourd même. L’aventure de Tommy Vercetti est un hommage à peine masqué à Scarface et elle ne manque pas d’en reprendre les moindres qualités : violence, spectacle et politiquement incorrect, tout ça dans une ambiance eighties. Vice City, c’est le vrai premier GTA de la liberté, et on était en 2002. C’est aussi sur celui-là que les codes de triche sont devenus culte avec les packs d’armes et autres options fantasques – le mode “Émeutes”.

#3. GTA: The Lost and Damned (2009)

Le premier spin-off de GTA IV est probablement le jeu avec l’ambiance la plus marquante jamais créé. The Lost and Damned est presque une meilleure série que la vraie série Sons of Anarchy. L’univers des bikers y est très justement représenté, avec toutes ces relations tout en nuances ainsi que des coups d’éclat comme des déceptions. Le “grain” donné à ce jeu GTA l’a donné d’un cachet à part, au-delà de ce qu’ont pu tenter bien d’autres épisodes. Un véritable banger.

#2. GTA V (2013)

Comment ne pas mettre sur le podium le deuxième jeu le plus vendu du monde ? GTA V est une pure dinguerie, et dix ans après sa sortie, il continue d’étonner par sa capacité à ne jamais ennuyer ses joueurs. Déjà, l’histoire principale avec Michael, Trevor et Franklin est une dinguerie, étant une parfaite satire de l’Amérique. Ensuite, le gameplay est formidable, de la conduite au combat, en passant par des missions toutes mémorables.

Et puis, à tout cela, vous ajoutez GTA Online, probablement le mode en ligne le plus prolifique de ces dix dernières années. D’ailleurs, on pourrait techniquement considérer à part GTA Online tellement ce titre s’est créé toute une communauté distincte : du RP aux courses de voitures, en passant par les aventures créées de toutes pièces par les fans.

GTA V est un des jeux les plus importants de l’histoire du jeu vidéo.

#1. GTA: San Andreas (2004)

Dans quel GTA peut-on piloter un avion de chasse ET une moissonneuse-batteuse ? San Andreas. Dans quel GTA peut-on visiter trois villes bien différentes que sont San Fierro, Los Santos et Las Venturas ? San Andreas. Dans quel GTA peut-on customiser son personnage en lui faisant faire du sport ou, au contraire, en le goinfrant de burgers gras ? San Andreas.

GTA: San Andreas est, à ce jour, le GTA le plus ambitieux que Rockstar ait jamais créé. La map est gigantesque, les possibilités d’armes, les missions principales ou secondaires sont incroyables, le choix de véhicules est immense et même les codes de triche (le jetpack…) sont fous. GTA: San Andreas, c’est aussi le jeu du partage, puisque au lieu de voir votre cousin jouer seul, vous pouvez le rejoindre pour jouer enfin à deux en co-op local.

Et tout cela, c’est sans parler de l’histoire principale, qui est tout aussi dingue. Le combat acharné de CJ face à une police corrompue, le tout dans une ambiance explosive avec guerre des gangs et émeutes urbaines au rendez-vous. Aujourd’hui encore, l’histoire de CJ fait écho, et San Andreas nous donne sans cesse envie de relancer une partie – “Ah shit…”.