AccueilÉDITO

Dov Charney souhaite recruter d'anciens employés d'American Apparel

Publié le

par Naomi Clément

Et pour cause : le fondateur d'American Apparel, destitué de son trône en 2014, s'apprête à lancer une nouvelle griffe de T-shirts.


Lundi 9 janvier, American Apparel, dont les bénéfices sont en chute libre depuis deux ans, a été racheté par Gildan. Et si cette entreprise canadienne spécialisée dans les vêtements de sport entend bien reprendre les droits de la marque, les stocks, ainsi qu’une partie des outils de fabrication des usines d’American Apparel, elle n’envisage en aucun cas de conserver les baux des unités de fabrication et de distribution, ni les 227 magasins présents dans 19 pays à travers le monde.

Une semaine plus tard, comme le laissait présager ce rachat, American Apparel a ainsi renvoyé 2 400 de ses ouvriers. Comme le rapporte WWD, ces derniers ont été invités à s'ordonner en ligne le long du quartier général d'American Apparel, à Los Angeles, pour venir, un à un, récupérer leur dernier chèque. "Ils nous ont simplement dit qu'il n'y avait plus de travail, a expliqué un employé à WWD. Les gens sont tous très, très contrariés. La situation est compliquée."

"Come help me"

Parmi cette foule d'individus, pour la plupart immigrés, se distingue une silhouette : celle de Dov Charney. Le fondateur d'American Apparel, viré de son siège de PDG il y a un peu plus de deux ans, est sur le point de lancer une marque de T-shirts. Alors, pour remplir les rangs de sa nouvelle armée, il a choisi de se tourner vers ses anciens collaborateurs, en leur lançant des "Come help me" devant le QG de ce qui fut un jour son empire. Son compte Instagram est aujourd'hui rempli de selfies pris aux côtés de ces employés ce jour-là. Sous l'une de ces photos, on peut lire :

"16 janvier, 2017.
Pour ressentir leur humanité et comprendre qui ils sont, et d'où ils viennent. Pour être en connexion avec les ouvriers. J'espère qu'on se souviendra de moi pour cela. En tout cas, c'est cela qui sera le cœur (une fois encore) de mon nouveau projet."

Le nouvelle griffe de Dov Charney, qui possède déjà un site Web, devrait s'appeler "That's Los Angeles". Une dénomination qui affiche explicitement son désir de produire sur le territoire américain, pour lequel il s'est toujours battu à travers American Apparel en refusant de délocaliser ses usines au-delà des frontières US. Les boutiques d'American Apparel devraient quant à elles fermer d'ici trois à quatre mois, selon WWD.



À lire -> Dov Charney, le fondateur d’American Apparel, va lancer une nouvelle marque

À voir aussi sur konbini :