Adidas lance des baskets fabriquées en 3D avec du plastique issu des océans

Né d’un partenariat entre la marque Adidas et le groupe de protection des océans Parley for the oceans, un prototype de chaussures de sport fabriquées en 3D à partir de déchets plastiques recyclés a vu le jour au début du mois à l’occasion de la COP21.

Quelque part dans l’océan Pacifique, au large de la côte étasunienne, dérive ce que l’on appelle le 7eme continent de plastique, un vortex de déchets grand comme 6 fois la France. Car chaque année le monde produit 300 000 millions de tonnes de plastique dont 10% finissent dans les océans.

Une pollution que l’on peut, avec un peu de bonne volonté, recycler et transformer en un produit plébiscité sur le marché et apprécié des consommateurs, comme des baskets par exemple.

Publicité

Lors d'une soirée privée organisée au début du mois à Paris par Parley for the Oceans, Adidas a présenté la première paire de baskets au monde fabriquée à partir de plastique issu des océans, et dont la semelle intermédiaire a été imprimée en 3D.

"La situation des océans est critique"

Erik Liedtke, membre du conseil d’administration d’Adidas, explique dans la vidéo ci-dessous la démarche de la marque :

Publicité

Ma mission en me rendant à Paris lors de la COP21 est de faire passer un message : "Vous n’avez pas à en faire des tonnes, vous devez juste faire votre part." (…) Les gens doivent réaliser que la situation des océans est critique et que nous les conduisons à leur extinction.

Un chaussure révolutionnaire dont il garantit la solidité et la fonctionnalité :

Je porte actuellement cette paire de chaussures avec sa semelle intermédiaire imprimée en 3D et je suis allé faire un footing un peu plus tôt dans la journée. (...) Imaginez le potentiel : nous n’aurons bientôt plus besoin d’avoir recours à des matières premières vierges pour créer des produits neufs.

Publicité

Adidas Parley Ocea Plastic 3d shoe

Adidas Parley Ocea Plastic 3d shoe

Il s’agit du second modèle recyclé qu’Adidas lance cette année. En juin dernier à New-York, la marque annonçait la conception d’une paire de chaussures issue du recyclage de vieux filets de pêche lors de la journée des Nations unies consacrée à la pollution sous-marine.

A lire: Ils inventent une poubelle flottante pour nettoyer les océans

Pour Erik Liedtke, il ne s’agit pas d’une stratégie mais d’un réel plan d’action : "Notre job c’est d’arriver et de dire : "Eh les gars, on a des solutions' (...) Et d’encourager les autres à nous suivre."

Publicité

La marque a annoncé le lancement de son premier modèle à partir du mois d’avril 2016 dans 1 000 magasins à travers le monde. A cette même date, la marque bannira l’usage des sacs en plastique dans ses enseignes, ce qui représente près de 28 millions de sacs en plastiques en moins en circulation. Le processus de commercialisation du prototype en 3D est quant à lui prévu, mais à une échéance non précisée.

Par Jeanne Pouget, publié le 21/12/2015

Pour vous :