Orelsan se balade parmi les revenants dans le clip sombre de "Fantômes"

Un an après la sortie de son Épilogue de La fête est finie, Orel propose une vidéo sombre et introspective.

Déjà une année a passé depuis la sortie des derniers morceaux d’Orelsan. En ajoutant un Épilogue à son album La fête est finie, le rappeur de Caen avait offert une part plus sombre et technique à son troisième opus déjà classique.

Publicité

"Fantômes" est le premier morceau de ce 11 titres compact. Cette parfaite introduction très rap moderne est produite par Phazz. Orelsan y livre des rimes puissantes pleines de dérision, mais aussi beaucoup de désillusion face aux rapports humains.

Le rappeur se sert de son second degré pour parler des amitiés qui changent, des gens qui deviennent des spectres dans sa vie. Les déceptions et l’aigreur qu'induisent les faux amis se ressentent entre les lignes.

Chaque phrase a un but et vise souvent juste dans ce morceau au final très sombre du rappeur. On sent que Big Flo et Oli en prennent un peu pour leur grade ("Désolé c’est juste une rime"), tout comme d’autres anciens proches du rappeur, devenus fantômes de sa vie.

Publicité

"J’ai vu des mecs marrants s’prendre au sérieux, plus jamais faire rire personne"

Pour fêter le premier anniversaire de son Épilogue, le rappeur propose donc un clip réalisé par Luke Monaghan totalement à l’image du titre : introspectif, sombre et hanté. Et ce n’est pas si étonnant de voir Orelsan reprendre ce morceau un an après pour dévoiler un état d’esprit, une vision actuelle. Car il "connaît ce qu’on perd en gagnant".

Par Aurélien Chapuis, publié le 18/11/2019

Copié

Pour vous :