AccueilMusique

James Blake explique pourquoi il n’aime pas être qualifié de "garçon triste"

Publié le

par Henri Margueritte

Le chanteur britannique n’a pas vraiment apprécié la critique de son dernier single "Don’t Miss It" par le magazine Pitchfork.

James Blake a publié une lettre sur son compte Twitter le 26 mai dernier dans laquelle il réagit à l’accueil médiatique qu’a eu son dernier single, "Don’t Miss It". Dans ce long message, le chanteur britannique s’adresse plus particulièrement au magazine Pitchfork, qui a qualifié son travail de "somptueuse musique de garçon triste".

Dans sa réponse à la critique, James Blake explique ne pas pouvoir s’empêcher de remarquer qu’à chaque fois qu’il parle de ses sentiments dans une chanson, les mots "garçon triste" sont utilisés pour la décrire. Pour lui, cette expression est "mauvaise pour la santé et problématique quand elle est utilisée pour décrire des hommes qui parlent ouvertement de leurs sentiments".

Celui qui a fait la première partie du concert de Kendrick Lamar à l’AccorHotel Arena en février dernier continue sa lettre en blâmant le fait que "lorsque l’on ne questionne pas les femmes sur ce pour quoi elles luttent, nous contribuons à la stigmatisation historique et toujours désastreuse des hommes qui expriment leurs sentiments".

Visiblement très atteint d’avoir été qualifié de "garçon triste", James Blake explique que "nous sommes déjà dans une épidémie de dépression masculine et de suicide". Préférant couper court à cette "stigmatisation", il assure que "nous n’avons pas besoin de preuves supplémentaires sur le fait que nous avons blessé les hommes avec le questionnement sur leur besoin d’être vulnérables et ouverts".

Le compositeur anglais voit même sa musique comme un exutoire : "C’est toujours une bonne chose de parler de ce qu’il y a dans votre esprit." Enfin, pour conclure sa longue lettre, James Blake assure que "la route vers la santé mentale et le bonheur, que je ressens si passionnément, est pavée d’honnêteté".

Et pour bien éviter tout malentendu sur le destinataire de son message, le chanteur a retweeté le post de Pitchfork qui avait écrit "Oui, James Blake est toujours triste."

À voir aussi sur konbini :