Le jeu indé de la semaine : We. The Revolution, des histoires dans l'Histoire

Le titre nous plonge dans la période souvent fantasmée de la Révolution française.

Les joueur·euse·s sont très excité·e·s pour Borderlands 3, et Apple est le dernier GAFAM à se lancer dans le gaming. Alors, comme chaque semaine, il est temps de se relaxer un peu : quoi de mieux pour cela qu’un jeu narratif de simulation ? Un jeu qui vous demande de ne pas précipiter vos décisions, surtout quand vous êtes juge pendant la Terreur en 1793…

Publicité

D’accord, ça ne sera peut-être pas aussi relaxant qu’annoncé : We. The Revolution vous propose d’incarner Alexis Fidèle, un juge, alcoolique de surcroît, qui doit décider du sort des citoyens français qui passent devant les tribunaux révolutionnaires. Si vous pensez qu’une analyse réussie de l’affaire et un jugement honnête du cas suffisent, vous ne ferez pas long feu.

Une leçon d’histoire dans une fiction

La France est en période de troubles intenses à l’aube de la Première République. Robespierre, à la tête des Jacobins, compte sur vous pour ne pas que le France cède face aux forces étrangères réactionnaires (monarchies), à l’influence de l’Église ou à une implosion tout entière si le peuple lui-même se soulevait contre le régime révolutionnaire en pleine structuration.

We. The Revolution mêle habilement l’enquête, le relevé d’informations et la gestion des relations avec les différentes factions. Vous devrez gérer l’équilibre de la Terreur et, plus important que tout : vous jouez un mari et père de famille, et les relations avec cette dernière sont primordiales, tout comme votre réputation de juge – nécessaire pour grimper les échelons.

Publicité

En trois actes – "Liberté", "Égalité" et "Fraternité" –, on traverse de grands moments de l’Histoire, mais c’est à nous de la modifier en prenant des décisions difficiles, qui peuvent aboutir à un game over. Vous pourrez ainsi éviter de décapiter Louis Capet (Louis XVI). Mais gare aux conséquences, car c’est peut-être votre tête qui finira dans la corbeille de la guillotine…

Le jeu est une vraie perle indépendante et rappelle en de nombreux points Papers, please, autre jeu indé de Lucas Pope sorti en 2013. Il retranscrit à merveille cette période trouble de l’histoire française, sans jamais sombrer dans le romantisme. Mention spéciale à la direction artistique, à la musique et aux doublages, qui font du jeu un vrai bijou nous plongeant encore un peu plus entre fiction et Histoire.

We. The Revolution est disponible sur Steam (PC, Mac et Linux), PS4 et Xbox One.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 29/03/2019

Pour vous :