Aux États-Unis, une école catholique a interdit les livres Harry Potter

Les livres d'Harry Potter ont tous disparu des bibliothèques de St. Edward's à cause des sorts dangereux et maléfiques.

Un prêtre a fait bannir la saga littéraire de J. K. Rowling à St. Edward’s, une école catholique de Nashville, dans le Tennessee aux États-Unis, après avoir consulté des exorcistes à Rome et aux États-Unis, rapporte France Info. Oui, vous avez bien lu.

Publicité

"Avada kedavra", "Destructum", "Endoloris" : l’homme d’Église Dan Reehil a envoyé une missive aux exorcistes, reprise dans les colonnes des médias locaux, informant que "les sorts et les malédictions utilisés dans le livre sont des sorts réels qui risquent de faire surgir les esprits maléfiques chez les humains qui les lisent". Ces livres populaires et générationnels ont donc été retirés des bibliothèques de l’établissement.

Tout aurait commencé, comme l’explique le Tenessan, par une plante reçue par la direction de l’école en provenance d’un parent d’élève, qui les aurait ensuite poussés à agir. Rebecca Hammel, la responsable des écoles du diocèse de Nashville, a confirmé que le prêtre avait tout à fait le pouvoir "de prendre de telles décisions".

Il y a six mois, des livres d’Harry Potter avaient également été brûlés par des prêtres catholiques polonais, jugeant qu’il était "temps de mettre de l’ordre" et faire disparaître "ces œuvres sacrilèges".

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 04/09/2019

Copié

Pour vous :