AccueilCinéma

Cri de joie : Sans un bruit 2 pourrait sortir en mai aux États-Unis

Publié le

par Lucille Bion

Une nouvelle revigorante et pleine d’espoir pour l’avenir du cinéma.

Enfin une vraie bonne nouvelle pour le cinéma. Si en France les mesures se durcissent et les cinémas n’ont toujours pas rouvert, les États-Unis semblent confiants sur l’avenir des salles, grâce aux vaccins. Initialement prévu pour le 18 mars 2020, Sans un bruit 2 est bloqué depuis un an à cause de la pandémie de Covid-19 et joue depuis des mois aux chaises musicales, à cause d’un agenda des sorties instable.

Alexis Rubinowicz, attaché de presse chez Paramount France, nous confiait cet été qu’il avait dû interrompre la sortie de Sans un bruit 2 quelques jours avant le confinement et qu’il travaillait constamment avec son équipe pour sortir ce film d’horreur dès que possible.

Mais dans un monde sanitaire incertain, il est difficile de se fixer des deadlines. En novembre, il était question que le film sorte en avril mais finalement, le mois dernier, l’industrie décalait le film à septembre. Aujourd’hui, le cinéaste John Krasinski a annoncé qu’il pourrait sortir en mai, pour le Memorial Day, qui se tient le 31 mai prochain.

Si cette organisation fait perdre le nord à toutes les personnes normalement constituées, cette nouvelle annonce est le signe que les studios américains sont optimistes. Dans un futur proche, les salles outre-Atlantique pourraient donc rouvrir en dépit de la propagation du virus et son variant, beaucoup plus contagieux.

Si à ce jour, les États-Unis restent le territoire le plus touché par la pandémie, puisque l’on dénombre plus de 520 000 décès, une étude vient de démontrer que le pays enregistre des signes encourageants, entre la baisse du nombre de contaminations et les promesses de Joe Biden concernant l’arrivée du vaccin d’ici fin mai. Outre-Atlantique, cette même étude constate que l’épidémie repart à la hausse en Europe.

Deux salles, deux ambiances

En France, l’ambiance est effectivement plus maussade. Depuis le 20 décembre, les professionnels du cinéma avaient convenu d’un rendez-vous avec la ministre de la Culture, ce vendredi 5 mars, pour la possible réouverture des salles. Roselyne Bachelot aurait, sans explications, annulé ce meeting la veille pour le lendemain, selon le distributeur et producteur Jean Labadie.

La colère ne cesse de monter en France, où 5 913 écrans des 2 046 cinémas restent éteints. La SRF (Société des réalisateurs de films) a publié sa tribune "Un jour sans fin, qu’est-ce qu’on attend exactement ?" pour réclamer la réouverture des salles. Signée par 800 professionnels, cette tribune largement médiatisée interpelle le gouvernement :

"Monsieur le président, nous voudrions préciser une chose que l’opinion publique ne sait pas, mais que, bien plus grave, vous ne semblez pas savoir non plus : le cauchemar que vit l’industrie du cinéma, ses travailleurs et travailleuses, n’est pas tant celui de l’année passée, certes extrêmement difficile, mais bel et bien celui des deux voire trois années à venir. Chaque semaine de fermeture ajoute à la catastrophe en marche.

C’est l’avenir d’une profession qui est hypothéqué, à mesure que les films terminés s’empilent chaque semaine sur les étagères des distributeurs. C’est le 'tout plateforme' qui s’installe dans les habitudes et dévalorise nos ambitions et nos droits. C’est une filière industrielle économique forte de 340 000 emplois qui coule. C’est un monde de débats et d’idées qui s’appauvrit considérablement. Car le cinéma ne se préoccupe pas que du cinéma. Il se préoccupe de tout ce qui fait société, ouvre à la réflexion, à la discussion, amène la rencontre avec ce public qui nous manque à hurler. Et à qui l’on manque.

Quel gâchis.
Quelle violence.
Quelle injustice."

Il semble ambitieux d’espérer que le gouvernement français s’aligne sur les décisions américaines. Il faudrait déjà que le gouvernement s’exprime tout court sur l’avenir de la culture et tienne ses engagements auprès des professionnels. 

La Paramount a néanmoins dévoilé une date de sortie française pour Sans Un Bruit 2 et il faudra attendre le 26 mai prochain pour découvrir le film dans les salles de cinéma, si tout va bien.

À voir aussi sur konbini :