AccueilFood

On est passés prendre un Coca chez McDo US pour voir s’il faisait vraiment 3 litres

Publié le

par Julie Morvan

Bon, c’était plus petit que ça, mais on a eu du mal à le finir.

On est passés prendre un Coca chez McDo US pour voir s’il faisait vraiment 3 litres

On ne pouvait pas compléter notre séjour au pays de l’Oncle Sam sans passer par THE symbole de l’hyperconsommation : McDonald’s. Plus grande chaîne de restauration rapide au monde, la multinationale est l’essence même du capitalisme à l’américaine, avec ses prix ultra-agressifs, ses conditions de travail souvent décriées, son déploiement massif partout dans le monde – plus de 40 000 restaurants en 2021 selon Statista –, et surtout… la taille disproportionnée de ses produits dans les enseignes outre-Atlantique.

On a eu envie d’y aller pour débunker une vieille légende selon laquelle tout serait plus grand dans leurs enseignes américaines, y compris les sodas – pas de remords côté calories, on a mangé des salades ultra-healthy juste avant. On s’attendait à pouvoir commander des verres de la taille d’un seau, ou du moins 1,5 fois plus grands que ceux que l’on peut trouver au Japon, comme le montrait cette ancienne vidéo de BuzzFeed en 2014 :

Eh bien, en fait, pas du tout. Désillusion totale. En réalité, quand on commande une boisson à la borne automatique, il n’y a le choix qu’entre quatre quantités : XS – oui oui –, S, M ou L. Même pas d’option Extra Large à l’horizon. On opte pour le Coca-Cola classique, taille L. 860 ml.

À voir aussi sur Konbini

Alors, certes, quand on le récupère, on se rend bien compte qu’il est plus grand que son homologue européen. Plus lourd aussi. Je me suis même fait un petit plaisir à l’onglet “Personnalisation de la boisson” : j’ai rajouté des glaçons – surtout dans l’espoir de diluer un peu le soda. Tout ça pour 1,23 dollar.

Je sors la paille – en carton, dommage que le gobelet soit en plastique, malgré les promesses de la chaîne américaine de réduire ses emballages – et je me lance dans la dégustation la plus longue du monde. Car il me faudra presque trois heures pour venir à bout de ce breuvage ultra-sucré (77 g de sucre). Si je m’attends à devoir fatalement passer ma soirée à faire des allers-retours aux toilettes, il y a un autre facteur que je n’ai pas anticipé : la teneur en caféine. On a commandé autour de 21 heures, je commence mon dîner à 21 h 30, et franchement, lorsque j’aspire enfin les dernières gouttes, il est minuit passé et je suis une vraie pile électrique.

Pas étonnant, vu la quantité astronomique de Coca que je viens d’ingurgiter. Alors, certes, le gobelet contient bien moins que les trois litres que l’on fantasmait tous. Mais il n’en faut pas plus pour se rendre compte que 860 ml, c’est déjà beaucoup trop.

Ce jeu sur les proportions promises et réelles chez McDonald’s, on le retrouve d’ailleurs aussi du côté de leurs burgers. En mai dernier, l’enseigne a carrément été poursuivie en justice à cause de la taille de ses Big Mac, rapporte Reuters. Le crime : McDonald’s – ainsi que Wendy’s, une autre chaîne de fast-food – utiliserait des visuels de steaks de bœuf presque crus pour ses burgers, car la viande paraît de 15 à 20 % plus grosse que lorsqu’elle est cuite. De la publicité mensongère pour le plaintif, Justin Chimienti :

© classaction.org