AccueilFood

On a testé le kebab végan (et c’est totalement validé)

Publié le

par Robin Panfili

Lorsqu’on a reçu le mail pour nous proposer d’y goûter, on n’a pas hésité longtemps.

On a testé le kebab végan (et c’est totalement validé)

© Konbini

Je suis un grand amateur de kebab et, avec beaucoup de modestie, je peux dire que j’ai tiré de cet amour une certaine expertise. Des kebabs nocturnes de ma vie étudiante à Toulouse aux meilleures broches de la capitale, je suis aujourd’hui en mesure de tenir – qu’on me le demande ou non – des discussions interminables sur le sujet.

Alors, lorsqu’on m’a récemment proposé, par l’intermédiaire d’un petit mail, d’essayer et de tester pour la toute première fois un kebab à la viande végétale, confectionné par les équipes de Moyado, l’un des spots incontournables de sandwichs “plant-based” de la capitale, je n’ai pas hésité longtemps.

Un mardi midi, ledit kebab nous est arrivé juste avant l’heure du déjeuner. Encore chaud et bien emballé, le kebab et la viande végétale signée Planted se présentent roulés dans une galette de type “tortilla”. D’une taille et d’un volume très raisonnables, le kebab est généreusement accompagné de frites ondulées et de frites de patates douces. Mais qu’en est-il du sandwich ?

© Konbini

À voir aussi sur Konbini

Au premier coup d’œil, le résultat est assez bluffant. D’abord, la texture et l’apparence de la viande végétale reprennent tous les codes visuels d’une viande à la broche classique. Que l’on s’intéresse à sa couleur ou à son aspect “haché” caractéristique, c’est à s’y méprendre. Pressé entre les crudités (salade, tomates, oignons, chou rouge, concombre) et sa sauce spéciale, le sandwich présente fièrement les étages et les strates classiques d’un kebab traditionnel en pain galette.

En bouche, le kebab se montre tout aussi surprenant. D’abord parce qu’il s’appuie sur toutes les ficelles d’un kebab traditionnel, de la sauce à la galette, en passant par son diamètre, idéalement pensé pour être croqué comme il se doit. Mais le plus impressionnant reste la texture de la viande végétale, qui offre la même mâche et les mêmes sensations sous la dent qu’une viande à la broche.

Puis le goût : un assaisonnement et un mélange d’épices savamment équilibré qui ne laissent pas croire à une imitation mais plutôt à une interprétation libre et ambitieuse du mélange classique de poulet et de viande d’agneau. “Quand on croque, on sait que l’on ne mange pas du vrai kebab, mais on en tire le même plaisir”, a parfaitement résumé un collègue après sa première bouchée.

En clair, une dégustation validée pour ce sandwich qui n’a pas pour vocation de remplacer le kebab traditionnel mais de proposer une alternative créative et de qualité. Et c’est tout ce qu’on lui demande, au fond.

© Konbini

Pour goûter à ce kebab végétal, direction Moyado, mais pas que. D’autres restaurants mettent en lumière cette viande végétale, sous toutes ses formes, dans des kebabs, sandwichs, restaurants ou burgers. Pour ne citer qu’eux : Basis, Blossom Burgers, La Main Noire, Upper, Wild & The Moon…