AccueilFood

La fin d’une histoire : McDonald’s quitte définitivement la Russie

Publié le

par Eve Chenu

Symbole de la fin de la guerre froide, McDonald’s quitte Moscou en représailles de la guerre en Ukraine.

La fin d’une histoire : McDonald’s quitte définitivement la Russie

© Justin Sullivan/AFP/Getty Images

Un symbole de la fin de la guerre froide quitte Moscou : après plus de trente ans de présence en Russie, McDonald’s a annoncé lundi se retirer entièrement du pays et vendre ses activités en réaction à l’invasion de l’Ukraine. “La crise humanitaire provoquée par la guerre en Ukraine et l’environnement économique imprévisible en ayant découlé ont conduit McDonald’s à conclure que la poursuite de nos opérations en Russie n’était plus tenable ni cohérente avec nos valeurs”, a indiqué le géant américain dans un communiqué.

L’entreprise avait annoncé le 8 mars la fermeture temporaire de ses restaurants et la suspension de ses opérations dans le pays, emboîtant le pas à d’autres multinationales prenant leurs distances avec Moscou. À l’instar d’autres marques symboles de la culture américaine dans le monde, comme Coca-Cola ou Starbucks, la chaîne de fast-food faisait alors l’objet d’un appel au boycott sur les réseaux sociaux. “Nous sommes engagés envers notre communauté mondiale et devons rester inflexibles quant à nos valeurs”, a déclaré le directeur général du groupe, Chris Kempczinski, cité dans le communiqué.

850 restaurants à travers la Russie

McDonald’s avait ouvert son premier restaurant à Moscou en janvier 1990, un peu moins de deux ans avant l’effondrement de l’URSS. La chaîne compte aujourd’hui environ 850 établissements et 62 000 salariés dans le pays. Plus de 80 % des restaurants y portant son nom sont directement gérés par le groupe, pour qui la Russie représentait en 2021 environ 9 % de son chiffre d’affaires total et 3 % de son bénéfice opérationnel.

L’entreprise cherche à revendre l’intégralité de son portefeuille russe à un acteur local mais n’a pas encore donné le nom d’un repreneur. Quiconque reprendra l’activité ne pourra a priori pas utiliser le nom, le logo ou les menus de McDonald’s. Jusqu’à ce qu’une transaction soit finalisée, McDonald’s s’engage à continuer de payer ses employés et veut s’assurer que ces derniers continuent d’être embauchés par le futur acquéreur.

M. Kempczinski a assuré que le départ de McDonald’s de Russie “n’était pas une décision facile et ne sera pas simple à mettre en œuvre étant donné la taille de notre entreprise et les difficultés actuelles d’opérer en Russie”. Il a toutefois affirmé que le groupe ne reviendrait pas sur son choix.

Konbini food avec AFP

À voir aussi sur Konbini :