AccueilBiiinge

Des fans de Game of Thrones boycottent le prochain livre de George R. R. Martin, accusant ses coauteurs de racisme

Publié le , modifié le

Par Delphine Rivet

Les polémiques récentes autour de la couleur de peau des personnages de fantasy demeurent un point de friction très sérieux au sein du fandom.

Des fans de Game of Thrones boycottent le prochain livre de George R. R. Martin, accusant ses coauteurs de racisme

© FilmMagic

Avant la sortie de son prochain livre, George R. R. Martin, chouchou de ses geeks et auteur de la saga Game of Thrones, se fait discret. Le 25 octobre prochain débarquera dans les librairies The Rise of the Dragon: An Illustrated History of the Targaryen Dynasty, Volume One, une sorte de guide ultime pour naviguer de branche en branche sur l’arbre généalogique du célèbre clan qui fait aujourd’hui l’objet d’une série, House of the Dragon.

Mais à l’approche de cette publication, qu’on imagine très attendue parmi les mordu·e·s de cet univers, certaines voix se sont élevées pour dénoncer le racisme, selon elles, de ses coauteur·rice·s, le couple Linda Antonsson et Elio M. García Jr. Des fans qui annoncent publiquement, sous un tweet de George R. R. Martin, leur intention de boycotter l’ouvrage à sa sortie.

Chargement du twitt...

La collaboration du couple avec George R. R. Martin ne date pas d’hier. Fan de la première heure, le duo avait créé en 1999, soit plus de dix ans avant que la série Game of Thrones ne voie le jour, un forum dédié à l’œuvre de l’auteur. Peu de temps après, ce dernier les avait embauchés pour vérifier chaque détail des épreuves de son livre A Feast for Crows, puis, en 2014, en tant que coauteur·rice·s de son roman illustré The World of Ice and Fire.

À voir aussi sur Konbini

Mais aujourd’hui, alors que les questions de diversité au sein du cast des œuvres de fantasy divisent le fandom et cristallisent, bien au-delà de celui-ci, les tensions au sein de notre société, certains propos du couple ne passent pas. Linda Antonsson, en particulier, avait critiqué sur son blog, en 2012, le choix d’un acteur noir, Nonso Anozie, pour incarner Xaro Xhoan Daxos, et ce, en dépit du fait que sa couleur de peau n’a finalement eu aucune incidence sur l’histoire. Plus récemment, avec la sortie de House of the Dragon, elle s’est offusquée de la présence de Steve Toussaint dans la peau de Corlys, arguant : “Il n’y a pas de Valyriens noirs, donc il ne devrait pas y en avoir dans la série.”

Si le couple se défend de tout racisme, en rappelant sa mission de préservation de l’œuvre originale de George R. R. Martin, certain·e·s fans ne l’entendent pas de cette oreille. D’autres, en revanche, ne se sont pas contentés de seulement adhérer aux idées conservatrices, au sens premier du terme, de ces auteur·rice·s, ils ont même poussé leurs revendications jusqu’à lancer des campagnes d’attaques racistes contre l’acteur Steve Toussaint. “Il y a des gens qui ont un peu de mal à accepter que quelqu’un qui me ressemble joue ce rôle”, avait-il constaté, résigné, lors du dernier Comic-Con de San Diego.

Ces dernières années, la fantasy n’est plus seulement un terrain de jeu où se chicanent les puristes et celles et ceux qui découvrent les œuvres qui la composent : elle est devenue un véritable champ de bataille politique où valeurs progressistes et conservatrices s’affrontent. Qu’on se rassure toutefois, une petite sirène noire n’a pas plus de chance de provoquer la combustion spontanée de l’œuvre d’Hans Christian Andersen qu’un elfe ou un Valyrien noirs n’ont le pouvoir de réduire en poussière toute la bibliographie de Tolkien ou Martin. Et, ce n’est sans doute pas inutile de le rappeler, les actrices et acteurs qui incarnent ces personnages ne méritent pas d’être cyberharcelé·e·s ou insulté·e·s.

La saison 1 de House of the Dragon est actuellement diffusée sur OCS, à raison d’un épisode par semaine, chaque lundi.