AccueilBiiinge

Biiinge Dressing : les costumes racontent une histoire dans La Chronique des Bridgerton

Publié le

par Marine Pérot

Comme Lady Whistledown, chaque costume a son mot à dire dans La Chronique des Bridgerton.

Biiinge Dressing : les costumes racontent une histoire dans La Chronique des Bridgerton

© Netflix

Quand La Chronique des Bridgerton a débarqué sur Netflix fin 2020, la série a étonné par ses choix esthétiques audacieux. Loin d’être une fiction en costumes cherchant à être historiquement précise, la série mélange le contemporain à l’historique, en particulier dans ses costumes.

La Chronique des Bridgerton, c’est environ 90 costumes par épisode, parfois plus. La cheffe costumière de la saison 2, Sophie Canale, et son équipe ont donc eu du pain sur la planche pour non seulement modifier le look de certains personnages mais aussi créer celui des nouveaux arrivants.

Les couleurs au centre du récit visuel

Dans La Chronique des Bridgerton, les palettes de couleurs associées aux différentes familles au cœur du récit jouent un rôle essentiel pour caractériser les personnages. Si les Bridgerton adoptent des tons pastel, ce sont les couleurs agrume qui font remarquer les Featherington, qui naviguent surtout entre le jaune et l’orange en passant par toutes les couleurs criardes possibles.

“Pour moi, les couleurs permettent de définir l’essence d’un personnage, explique Canale dans un communiqué. Quand le spectateur voit un personnage dans son costume, je veux qu’il puisse comprendre la personne avant même qu’elle ne dise un mot.”

Ceci se remarque en effet concernant les sœurs Sharma. Des couleurs vibrantes mais sombres sont associées à Kate, comme le bleu canard et le violet, tandis que sa sœur Edwina est souvent dans des tons roses et pâles.

© Sophie Canale/Netflix

Alors que le look d’Edwina est plus en accord avec la palette de couleurs des Bridgerton, Kate, qui a pris sur elle pour être à la tête de sa famille depuis la mort de leur père, se présente plutôt comme quelqu’un de dur à travers les couleurs qu’elle porte.

“Edwina Sharma est arrivée dans ce nouveau monde qu’est Londres en voulant être acceptée, alors pour elle j’ai voulu rester sur des couleurs claires,” ajoute Canale.

Les différences de caractère entre les deux jeunes femmes se manifestent également dans les matières utilisées pour leurs robes. Là où Edwina, plus douce et facile à aborder que Kate, arbore des robes souples et fluides, Kate apparaît stricte dans des tenues aux tissus nettement plus droits et rigides.

Quand l’Inde rencontre l’Angleterre

© Netflix

Les sœurs Kate et Edwina Sharma étant au cœur de cette nouvelle saison, Canale a pris soin d’intégrer des éléments de la culture indienne dans les costumes de ces jeunes femmes élevées à Bombay. Pour la cheffe costumière, l’idée était d’incorporer dans leurs costumes le mélange des cultures auxquelles les Sharma font face.

Alors qu’Edwina embrasse l’Angleterre dès son arrivée, se fondant dans le style de la Régence, des éléments de la culture indienne sont inclus dans les vêtements de Kate, qui a l’intention de retourner en Inde dès que sa sœur sera mariée. On le remarque par exemple dans les tissus et les motifs qui ornent ses robes, plus chargées (en dentelle ou perles) que celles d’Edwina. Il est aussi intéressant de noter que les robes de bal de Kate brillent souvent plus que celles de sa sœur, comme un clin d’œil au fait que, finalement, pour Anthony, Kate est le véritable diamant de la saison.

De la même manière que la culture indienne des personnages n’est pas négligée dans la narration, en particulier lors de la scène de la cérémonie de Haldi où Kate et Mary préparent la future mariée Edwina, son héritage est toujours présent dans leurs costumes. Dans la scène en question, les trois femmes sont d’ailleurs toutes vêtues en orange et la coupe de la robe d’Edwina, avec sa fente sur le côté, rappelle un sari – tout comme celle portée par Kate pour le mariage de sa sœur.

Des costumes qui évoluent avec les personnages

© Netflix

Si Kate commence la saison sous des airs stricts et sévères, au fur et à mesure que l’histoire progresse et qu’elle se rapproche d’Anthony, elle s’adoucit et cela se voit dans ses costumes. Les couleurs s’éclaircissent et son col s’élargit : Kate s’ouvre à l’amour, et Anthony aussi. Lui qui passe le début de la saison dans des teintes sombres, alternant le noir et le bleu nuit, baisse sa garde alors que son attirance pour Kate grandit.

“Vous remarquerez qu’Anthony est dans des couleurs bien plus sombres cette saison, parce qu’il se montre très sérieux, explique Canale. Il est à la recherche d’une épouse et ça se reflète dans sa palette de couleurs.”

Alors que ses frères sont plus relâchés dans leur apparence, déboutonnant leurs vestes ou portant des motifs floraux, Anthony est enfermé dans son costume, toujours boutonné jusqu’au col, jamais débraillé.

Mais plus la saison avance, plus on voit s’intégrer dans ses tenues des couleurs correspondant à Kate, comme le violet foncé ou le bleu canard. À la fin, une fois marié à cette dernière, on découvre Anthony dans un look plus en accord avec les autres Bridgerton et il ressemble alors à son père, Edmund. La Chronique des Bridgerton nous rappelle alors une fois de plus que les costumes de la série ont aussi une histoire à raconter.

La saison 2 de La Chronique des Bridgerton est disponible sur Netflix.

À voir aussi sur Konbini :