AccueilPop culture

Trois femmes photojournalistes exposées à l’école des Gobelins

Trois femmes photojournalistes exposées à l’école des Gobelins

Publié le

Image :

Kabul, city of Babur, the Mughal emperor who conquered it without bloodshed, who loved it so much to dress it with a garden of roses, who built here his own grave, a bare stone under the sky,  washed  by rains. Kabul, shelter and grave, end of the line for  fleeing people, hung to the sky with kite strings, with no exit.

Les Visas de l’ANI mettent chaque année en lumière le travail des photojournalistes. Lors de cette édition, trois femmes ont été récompensées pour leurs reportages remarquables, profondément humains et particulièrement inspirants. 
Cette année encore, l’Association Nationale des Iconographes (ANI) organise Les Visas de l’ANI. Un événement annuel, né d’une collaboration avec le festival du photojournalisme Visa pour l’Image de Perpignan. Jusqu’au 16 décembre prochain, l’association organise des lectures de portfolios et rencontre à cette occasion de nombreux photographes débutants comme confirmés.
Lors de cet événement, l’ANI a récompensé trois photojournalistes pour leur travail de terrain. Cette année, trois femmes ont été lauréates et sont actuellement exposées à l’école des Gobelins à Paris : l’occasion de se rendre sur place pour découvrir leurs travaux. Pour ceux qui n’auraient pas la possibilité de se déplacer, voici un aperçu du travail de ces figures montantes du photojournalisme.

À voir aussi sur Konbini

Monika Bulaj, Nur

Myriam Meloni, Different Shades of Blue

Ingetje Tadros, This Is My Country