AccueilArts

Cette semaine, faites le plein d’art contemporain à Paris+, la nouvelle foire d’Art Basel

Publié le

par Konbini avec AFP

Durant ces quelques jours placés sous le signe de l’art, des installations artistiques, structures monumentales, sculptures interlopes et peintures grandioses investissent Paris.

Cette semaine, faites le plein d’art contemporain à Paris+, la nouvelle foire d’Art Basel

© Yeonhee/Unsplash

La nouvelle foire internationale d’art contemporain Paris+ par Art Basel qui succède à la Fiac s’ouvre aujourd’hui jusqu’au 23 octobre 2022. Ce rendez-vous est “très attendu” après la parenthèse du Covid-19 et avec l’arrivée d’Art Basel, leader mondial des foires d’art contemporain, dans une capitale française en pleine renaissance artistique. Cette première édition parisienne augure de nouveaux lieux dédiés à l’art contemporain et la forte participation de galeries internationales.

Plus de 150 d’entre elles, représentant une trentaine de pays, ont été retenues pour l’événement au Grand Palais Éphémère, construit en attendant la fin des travaux de restauration du Grand Palais prévue en 2024, a détaillé Clément Delépine, directeur de l’événement, à la presse.

Art Basel (du groupe MCH) organise désormais la foire parisienne aux côtés de trois autres à Bâle Miami et Hong Kong. Le géant suisse a été choisi par le conseil d’administration de la Réunion des musées nationaux–Grand Palais (RMN-GP) au terme d’un appel d’offres lancé en décembre, remplaçant ainsi la Fiac historique.

Selon M. Spiegler, directeur du groupe suisse, qui espère trouver un lieu d’accueil supplémentaire dès l’année prochaine, “beaucoup des galeries qui ne venaient plus à Paris s’intéressent de nouveau à la capitale française qui s’est énormément dynamisée”. “La foire a reçu beaucoup plus de demandes qu’il n’y a de capacité d’accueil”, s’est-il réjoui. Paris a également bénéficié du Brexit, nombre d’acteur·rice·s du monde de l’art disant avoir quitté Londres après la sortie de leur pays de l’Union européenne.

À voir aussi sur Konbini

Point fort du salon : les galeries émergentes, dédiées à la jeune création contemporaine, parmi laquelle des femmes, de plus en plus nombreuses. Durant ces quelques jours placés sous le signe de l’art, des installations artistiques, structures monumentales, sculptures interlopes et peintures grandioses s’installeront aussi “hors les murs”, notamment sur la place Vendôme qui accueillera une installation de l’artiste polonaise Alicja Kwade. D’autres expositions seront hébergées dans le jardin des Tuileries, au musée Eugène-Delacroix et dans la chapelle des Petits-Augustins aux Beaux-Arts de Paris.