AccueilArts

En Ukraine, Banksy aurait réalisé 7 œuvres dénonçant la guerre

Publié le , modifié le

Par Lise Lanot

Cela faisait plusieurs semaines que des pochoirs apparus en Ukraine indiquaient un passage du célèbre street artiste – ce qu’il vient de confirmer.

En Ukraine, Banksy aurait réalisé 7 œuvres dénonçant la guerre

© Sergei Chuzavkov/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

On ne sait vraiment quand il y est allé, ni combien de temps il y est resté, mais ce qui est certain, c’est que Banksy est allé en Ukraine. Il a revendiqué la paternité d’un graffiti représentant une gymnaste en plein équilibre et aurait réalisé six œuvres supplémentaires sur des bâtiments en ruine à travers le pays.

Sont représenté·e·s un petit judoka faisant une prise à un adulte ; une danseuse de GRS ; des enfants en train de jouer ; un char ; une femme portant un masque à oxygène ; un homme en train de prendre un bain. Chaque œuvre repose sur des murs et édifices détruits, afin que soit mises en lumière les catastrophes que connaît le pays. 

Le compte Instagram de l’artiste était resté silencieux depuis le mois de décembre 2021, lorsqu’il avait mis en vente des T-shirts en soutien au déboulonnement d’une statue esclavagiste. Ce vendredi 11 novembre, le street artiste a rompu le silence avec sa nouvelle publication, à vocation militante elle aussi, qui représente l’image d’une petite gymnaste faisant l’équilibre sur les ruines d’un immeuble détruit.

À voir aussi sur Konbini

Trois images, de moins en moins zoomées et laissant apparaître l’ampleur des dégâts subis par l’immeuble, composent la publication Instagram. Elle est accompagnée, pour simple légende, d’un point suivi de la localisation : Borodyanka, Ukraine”.

Graffiti réalisé sur le mur d’un immeuble détruit par l’armée russe dans la ville de Borodyanka. (© Sergei Chuzavkov/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

La commune, située dans la région de Kyiv, avait été assiégée par les troupes russes en février dernier, avant que l’Ukraine ne la récupère en avril, retrace le Washington Post. Située dans l’axe d’avancée de l’armée russe, la ville a été gravement touchée par les bombardements et frappes aériennes. Cela faisait déjà plusieurs semaines que les spéculations allaient bon train quant à l’origine de certaines fresques dont le style ressemble à celui de Banksy.

En mars dernier, une œuvre de Banksy avait été vendue aux enchères dans l’objectif de récolter des fonds pour l’Ukraine. Réalisée en 2003, CND Soldiers visait à dénoncer l’implication du Royaume-Uni dans la guerre d’Irak. Près de vingt ans après sa création, une des sérigraphies signées de cette œuvre avait été acquise pour 106 500 dollars dans le cadre, donc, d’une nouvelle guerre.

Conservant avec une rare habileté son anonymat, Banksy est habitué à militer contre les inégalités du monde et à soutenir un idéal pacifique. Dans les commentaires de sa dernière publication, nombre d’internautes le prient d’également apporter son soutien à la révolution iranienne, notamment à l’aide du hashtag #MahsaAmini.

Un graffiti sur un mur de Kyiv. (© Oleksii Chumachenko/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)