AccueilArchive

Quel patrimoine Daesh menace-t-il de détruire à Palmyre ?

Quel patrimoine Daesh menace-t-il de détruire à Palmyre ?

avatar

Par Maxime Retailleau

Publié le

Alors que Daesch vient de s’emparer de la ville de Palmyre en Syrie, retour sur son patrimoine inestimable qui se trouve ainsi menacé de destruction.   
Jeudi 21 mai, l’État islamique s’est emparé de la ville de Palmyre en Syrie, cité de plus de 2000 ans qualifiée de “perle du désert” pour la beauté de son site archéologique, évidemment classé à l’Unesco. Une victoire des djihadistes qui s’avère encore une fois lourde de conséquences pour la cité et ses habitants.
Outre l’avancée stratégique qu’elle constitue pour le groupe terroriste, elle implique aussi une grave menace pour le riche patrimoine de la cité – l’EI s’opposant à toute forme d’art préislamique. Comme l’a exprimé l’historien Maurice Sartre auprès du Monde, “l’État islamique à Palmyre, c’est l’État islamique dans la cour du Louvre“.
“Toute destruction à Palmyre serait non seulement un crime de guerre, mais aussi une énorme perte pour l’humanitéa quant à elle déclaré Irina Bokova, directrice de l’Unesco. Et après les pillages et destructions au Musée de Mossoul et du site de Nimroud en Irak, les pires scénarios pour le patrimoine sont à envisager.
Les combats liés au conflit syrien avaient d’ailleurs déjà causé de nombreux dommages à Palmyre. L’Unesco a rédigé un rapport – cité par Libération – faisant état des dégâts qui ont eu lieu jusqu’alors, et il s’avère inquiétant :

À voir aussi sur Konbini

Trois des cinq statues anciennes ont été volées à l’hôtel Zanoubia et 22 bustes funéraires, une tête d’enfant en pierre dans le tombeau d’Artaban, 15 portraits sculptés dans le tombeau de Taibul ont été volés et 25 sculptures funéraires dans les tombeaux de Bolha ont été pillées.

Quel est le patrimoine en jeu ?