AccueilArchive

Popcorn Time : le Netflix gratuit… et illégal

Publié le

par Théo Chapuis

Popcorn Time : le Netflix gratuit… et illégal

Pas de streaming, du torrent

Mais là où Popcorn Time se différencie des plateformes classiques, c’est qu’il ne fonctionne pas avec du streaming, mais du torrent. Sauf qu’au lieu de télécharger l’intégralité du torrent avant de le regarder, celui-ci se télécharge en même temps que vous appréciez votre film (et vos popcorns, donc). La seule chose à faire au préalable est de télécharger l’application qui pèse environ 40 Mo.
Si le langage de référence est l’anglais – les films étant surtout ceux des studios hollywoodiens – on trouve des sous-titres dans de nombreux idiomes : turc, roumain, espagnol, néerlandais, anglais, portugais, anglais… et français, of course.

15 à 20 secondes de chargement

Nous ne prévoyons pas d’avoir de problèmes juridiques. Nous n’hébergeons rien et aucun des développeurs ne gagne d’argent. Il n’y a pas de publicité, pas de compte premium et aucun frais d’abonnement ou quoi que ce soit de ce genre. C’est une expérience pour apprendre et partager.

À voir aussi sur Konbini

Kim Dotcom’s approved

Bien que la provenance d’une telle structure soit difficile à tracer, Popcorn Time se télécharge sur le dernier site de Kim Dotcom, Mega. Le fantasque pirate du net est-il derrière Popcorn Time ? Il était déjà responsable de la plateforme Megaupload avant la spectaculaire intervention de forces armées chargées de l’arrêter en janvier 2012.
On note que Techcrunch croit savoir que les développeurs sont une vingtaine “répartis à travers le monde”. Aussi, comme seul indice, contentons-nous des informations que le site veut bien nous donner : les mentions légales du site font état d’une équipe à Buenos Aires en Argentine, le site étant hébergé au Monténégro (.me). Reste que même si regarder un film sur Popcorn Time semble tout à fait illégal, le monde entier y a accès. Pas comme Netflix, qui devrait arriver en France prochainement.
-> À lire : Entretien : Vodkaster lance-t-il un Netflix à la française ?