AccueilArchive

Piscine Molitor : une résurrection dans le luxe

Publié le

par Théo Chapuis

Piscine Molitor : une résurrection dans le luxe

180€ la journée

Ces éléments de décoration étaient trop abîmés pour être réutilisés. Mais nous avons reproduit à l’identique le nuancier de couleurs datant de 1929, l’écart des joints entre chaque mosaïque, la manière de les poser…

“Dominer” la capitale

Mais que s’est-il passé pendant 25 ans ?

À voir aussi sur Konbini

Entre sa fermeture et la décision de la Mairie de Paris de céder son bail, la Piscine Molitor n’a pas vraiment pris le temps de s’endormir. Attirant graffeurs et teufeurs, la lieu a été successivement investi par de nombreuses sous-cultures artistiques.
Dans cet extrait de documentaire sur YouTube, on découvre que des free-parties avaient été organisées dans ce lieu à partir de 2001. Non, vus ne rêvez pas, il y a bien eu des teufs dans le XVIe.
[iframe width=”807″ height=”454″ src=”//www.youtube.com/embed/Ncma_XhFsFY” frameborder=”0″ allowfullscreen> ]
Plus récemment, les fêtes se sont de plus en plus institutionnalisées. Jusqu’à faire venir des artistes qui collent mieux avec l’image bourgeoise et propre du lieu. En atteste ce document vidéo datant de juin 2010 où on voit une foule se trémousser sur un DJ set de Justice : c’est pour une soirée “Nike Sportswear Club” que ça se passe. On est loin des punks à chien du début des années 2000.
[iframe width=”807″ height=”454″ src=”//www.youtube.com/embed/890sBda9u9M” frameborder=”0″ allowfullscreen> ]