Législatives : Emmanuel Macron pense qu’il aura “presque trop” d’élus

Législatives : Emmanuel Macron pense qu’il aura “presque trop” d’élus

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

“Nous allons avoir beaucoup d’élus, presque trop, plus de 400 [sur 577 sièges, ndlr], il va falloir les encadrer de près pour éviter le foutoir.”

À voir aussi sur Konbini

Emmanuel Macron penserait en effet que le “double effet de la présidentielle et du dégagisme” peut apporter à son mouvement de nombreux sièges au palais Bourbon. Jean-Paul Delevoye, le président de la commission d’investiture de LREM pour les législatives, confirme ces prévisions : “Nous risquons d’être dépassés par l’ampleur de notre succès. Des dizaines de députés pourraient poser problème, ne serait-ce que par leurs activités de conseil, il va falloir surveiller tout ça.” Du côté du parti Les Républicains, l’ambiance est différente. D’après le Canard, François Baroin, l’actuel chef de file de la droite, aurait déclaré :

“On va prendre une très grosse dérouillée. […] Les gens sont gentils, mais il y a peu de monde dans les réunions. En fait, on parle dans le vide. Rien n’imprime. […] Je suis comme les taulards, je compte les jours avant la quille.”