Le monde politique condamne la profanation de la stèle rendant hommage à Ilan Halimi

Le monde politique condamne la profanation de la stèle rendant hommage à Ilan Halimi

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

“Cet événement démontre une nouvelle fois la persistance d’un antisémitisme qu’il faut combattre dans notre pays et notamment au sein des banlieues populaires.
Au-delà de l’indignation, le président du Crif exprime son dégoût d’une telle lâcheté et demande au maire et aux autorités de faire toute la lumière sur cette nouvelle profanation antisémite, et de tout mettre en œuvre pour retrouver les coupables.”

À voir aussi sur Konbini

La classe politique s’indigne

La maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable (PCF), a publié un communiqué dans lequel elle qualifie cet événement d’“intolérable”, dénonçant les vandales, qui ont selon elle attaqué “le vivre-ensemble, la fraternité [et] la tolérance”. Elle a également annoncé que les services de police de sa ville allaient ouvrir une enquête pour retrouver les auteurs de cette profanation, ajoutant :

“Je tiens à dire, en mon nom et celui du conseil municipal, à la famille d’Ilan et à ses proches que nous n’oublierons jamais le drame qu’elle a subi.”

Les réactions politiques de tous bords se sont multipliées sur Twitter, à l’instar de celles de François de Rugy, Benoît Hamon, Manuel Valls ou encore Nadine Morano, pour dénoncer cet acte barbare et antisémite :

À lire -> Une centaine de candidats FN grillés pour leurs propos racistes et antisémites sur le Web