Le guerre est déclarée entre François Fillon et le journaliste Jean-Jacques Bourdin

Le guerre est déclarée entre François Fillon et le journaliste Jean-Jacques Bourdin

photo de profil

Par Cyrielle Bedu

Publié le

C’est celui qui l’dit qui l’est.

À voir aussi sur Konbini

Cela ne vous a pas échappé : c’est après les nombreuses révélations du Canard enchaîné sur l’affaire Penelope Fillon que le candidat Les Républicains à la présidentielle a été mis en examen le 14 mars dernier. Depuis, le moins que l’on puisse dire est que François Fillon ne porte pas les journalistes dans son cœur. Et il ne s’en cache pas.

Le dernier exemple en date concerne l’intervieweur de RMC et de BFM TV Jean-Jacques Bourdin. Le 13 avril, le journaliste annonçait que François Fillon avait refusé de participer à son émission L’Entretien d’embauche, dans laquelle il comptait recevoir les onze candidats à la présidentielle pour des interviews individuelles programmées entre le 10 et 21 avril.

Le 13 avril, dans un extrait de sa quotidienne matinale, Bourdin direct, diffusée sur RMC et BFMTV, le journaliste annonçait donc en direct le refus de François Fillon de venir sur son plateau. Selon le présentateur, le candidat aurait décliné l’invitation car, à quelques jours du premier tour de la présidentielle, il ne veut plus parler des affaires judiciaires qui ont pollué sa campagne. Après avoir annoncé la décision de François Fillon, Jean-Jacques Bourdin poursuit à l’antenne :

“Il ne veut plus parler des affaires, donc il estime qu’on ne peut plus l’interroger. Il ne veut pas venir, il ne veut pas venir. Les absents ont toujours tort dans la vie. Moi, je pense qu’il faut toujours affronter les questions. Pourtant il y a quelques mois, il souhaitait absolument absolument qu’on parle des affaires. Oui, mais c’était à l’époque de la primaire, quand on parlait de Nicolas Sarkozy. Là, il voulait qu’on parle des affaires. Aujourd’hui, terminé.  Il n’en veut plus.”

“L’autorité morale”

Quelques heures plus tard, coup de théâtre : François Fillon affirme au micro de la journaliste Ruth Elkrief, sur BFM TV (ci-dessous, à partir de 6 minutes 58) que Jean-Jacques Bourdin est un menteur. Car le candidat de la droite n’aurait, selon ses dires, jamais refusé de participé à l’émission L’Entretien d’embauche :

François Fillon : – J’ai proposé deux dates, j’ai jamais dit que je ne voulais pas aller chez monsieur Bourdin et on était même en train d’en négocier une troisième. Et je me fais insulter ? Je me fais insulter en direct sur l’antenne de BFM TV.

Ruth Elkrief : – Non ce n’est pas le cas. C’était le rappel des conditions du rendez-vous.

François Fillon : – Je n’irai pas à ce rendez-vous-là dans des conditions comme celles-là. Je ne suis pas aux ordres de monsieur Bourdin. S’il veut revenir sur les propos qu’il a tenus et que l’on trouve une date, je serais ravi d’y aller, comme j’y suis allé très souvent.

Dans la foulée, Jean-Jacques Bourdin contre-attaque avec un tweet dans lequel il affirme que dans cette affaire, c’est François Fillon qui ment :

Chargement du twitt...

Le journaliste donne également rendez-vous le lendemain (le 14 avril) dans son émission politique matinale pour une mise au point. La voici :

“Interrogé par Ruth Elkrief, François Fillon a parlé d’autorité morale. Ce matin, je tiens à rétablir en toute tranquillité la vérité. Janvier dernier, nous lançons nos invitations pour nos Entretiens d’embauche. L’équipe de François Fillon est la première à répondre. Et rendez-vous est pris, à la demande de François Fillon, pour le 21 avril, rendez-vous plusieurs fois confirmé.

Lundi dernier, son équipe nous appelle pour annuler. Jamais, comme le dit François Fillon, trois dates ne nous ont été proposées. J’aurais insulté François Fillon, a-t-il dit hier. C’est faux. Les mots ont une valeur, j’ai simplement dit que François Fillon se dérobait […].

“Les mots [me] reviennent à l’esprit. [Ce] que me disait François Fillon ici même : ‘Mis en examen, je ne me présenterai pas. C’est une question morale’. Et qui parle aujourd’hui d’autorité morale ? Vieille pratique… Peu importe… Ma conscience professionnelle m’invite à lui donner rendez-vous ici, face à moi, mais surtout, face à vous, pour un Entretien d’embauche. J’ai une date à proposer à François Fillon, le mardi 18 avril. Alors François Fillon, je vous attends pour passer votre Entretien d’embauche.

Chargement du twitt...

Pour l’instant, aucune réponse à la nouvelle invitation de Jean-Jacques Bourdin n’a été donnée par l’équipe de campagne de François Fillon.

À lire -> Les “faits alternatifs” de François Fillon au 20 Heures de France 2