AccueilArchive

Le festival Secret Garden Party a testé la drogue de ses spectateurs

Le festival Secret Garden Party a testé la drogue de ses spectateurs

Publié le

Le festival Secret Garden Party est le premier au Royaume-Uni à avoir proposé aux visiteurs des analyses chimiques de leurs drogues, afin d’en révéler la composition.

À voir aussi sur Konbini

Le festival Secret Garden Party, qui s’est tenu du 21 au 24 juillet à Abbots Ripton, est le premier au Royaume-Uni à avoir offert à ses visiteurs la possibilité d’effectuer des tests sur la composition chimique de leur drogue. Le but de la démarche était que les festivaliers découvrent ce qu’ils consomment vraiment. Les produits testés ont ensuite été détruits.

The Loop, l’association qui a organisé ce test, à l’extérieur de l’enceinte du festival, cherche à montrer aux gens la puissance des substances qu’ils ingèrent.

La MDMA consommée au Royaume-Uni est généralement la plus pure d’Europe, mais les tests conduits devant le festival ont montré qu’elle était coupée avec une grande variété de substances, comme de la caféine ou de la poudre décolorante.

“Le but est de réduire les dommages sur le site et peut-être même de sauver des vies”, a expliqué Fiona Measham, professeure de criminologie à l’université de Durham, à la BBC. La chercheuse était la marraine de l’association à sa création. The Loop a pour objectif d’aider les jeunes en les prévenant des risques liés à la drogue.

Chargement du twitt...

Traduction : “Merci aux chimistes de The Loop menés par Fiona Measham dans notre [labo mobile] qui font des tests de sécurité publique avec DEUX lasers !”

Il est assez courant que des clubs offrent des tests de drogues en Allemagne et aux Pays-Bas. Ces tests permettent aux consommateurs de connaître la nocivité de leurs produits. L’association The Loop espère que ses tests permettront d’ouvrir un dialogue avec les jeunes, et de tempérer leur envie de se droguer. La moitié des personnes dont la drogue a été testée au festival a déclaré ne plus vouloir en prendre.

Traduit de l’anglais par Dario

À lire – > En Angleterre, une université propose des kits pour tester la composition des drogues