La plus grande championne de motocross de l’histoire du Zimbabwe a 12 ans

La plus grande championne de motocross de l’histoire du Zimbabwe a 12 ans

photo de profil

Par Prince Jacon

Publié le

Et elle a un parcours déjà bien rempli de titres et d’honneurs.

À voir aussi sur Konbini

À six ans, vous essayiez probablement de monter à vélo sans petites roulettes et sans vous casser la figure. À ce même âge, la jeune Tanya Muzinda savait déjà se servir d’une moto. Elle était même déjà devenue la première championne féminine de son pays, le Zimbabwe. Une première historique.

Dès son plus jeune âge, elle a commencé à se mettre au karting. Avec son kart, elle se rendait souvent au parc de sport automobile de Harare (la capitale) où elle découvrit le motocross. À 5 ans, elle participa à sa première compétition de motocross. Elle finit alors seconde. Sept ans plus tard, elle maîtrise si bien l’engin qu’elle est devenue la Zimbabwéenne la plus titrée dans cette discipline.

Tanya Muzinda, encore à l’école primaire, s’est vu décerner le prix du jeune sportif de l’année 2015 au cours de la cérémonie des “National Sports Awards” du Zimbabwe. En 2015 également, elle a reçu le prix de sportive de l’année des mains de l’association Zimbabwe International Women’s Awards à Birmingham, en Angleterre.

Des prix et des récompenses

Tanya Muzinda avait été désignée ambassadrice de l’Union européenne pour la sécurité alimentaire dans les zones rurales. Grâce à ces récompenses, elle a reçu la meilleure moto disponible : une KTM autrichienne. Avant, son père avait été obligé de vendre sa moto pour lui en procurer une.

En 2013, elle a eu la chance de rencontrer Stefy Bau, une légende du motocross qui s’est mise à l’entraîner et à la coacher. Il a organisé son tour d’Europe de 2016, qui lui a donné l’occasion de rencontrer le champion du monde Tony Cairoli. Elle a également participé au championnat italien de motocross, affrontant des juniors et des seniors venus de toute l’Europe.

Tanya Muzinda souhaite que son succès donne envie “aux filles du monde entier de s’adonner à leur sport préféré, même s’il est dominé par les hommes”. Elle souhaite également devenir la première championne africaine de motocross. Allez Tanya, on est avec toi.

À lire -> Expo : à Paris, “Afriques capitales” offre une autre vision de l’art issu du continent africain