AccueilArchive

Kidult : No Gallery, No Master – le dernier projet du Parisien

Kidult : No Gallery, No Master – le dernier projet du Parisien

avatar

Par Tomas Statius

Publié le

Tout comme le graffiti, mon travail est public, non privé. No Gallery No Master a été crée pour faire en sorte de pouvoir choisir comment mon travail est vendu et distribué. Le tout selon des critères spécifiques.

À voir aussi sur Konbini

Cette phrase mise en exergue sur le site uniquement dédié à cette nouvelle phase créative de l’artiste parisien Kidult illustre plusieurs évolutions contemporaines de ce qu’on appelle le graffiti. À nous de décortiquer ce qu’il y a derrière les éléments de langage.

No Gallery No Master : Kidult et l’utilisation du brulot

KIDULT "NO GALLERY, NO MASTER" from LIFE on Vimeo.

Kidult : maître du bricolage et du storytelling

Dans une succincte vidéo, Kidult explique la raison de son entrée “en catimini” sur le marché et la manière dont il va procéder

Deux remarques conclusives : de nos jours, le graffiti change à toute vitesse et il faut être sacrément myope pour ne pas le remarquer. Et dans ce contexte trouble, tout le monde essaie de concilier la nécessaire revendication de l’underground et l’appât (compréhensible) du gain. Levi Strauss appelait ça du “bricolage”. Nous juste l’esprit du temps.