AccueilArchive

En Italie, la justice estime que le vol de nourriture n’est pas un délit si on est dans le besoin

En Italie, la justice estime que le vol de nourriture n’est pas un délit si on est dans le besoin

avatar

Par Olivia Cassano

Publié le

De plus en plus de gens dans le besoin

À voir aussi sur Konbini

Non seulement cette décision est historique, mais elle représente une avancée dans l’aide aux sans domicile fixe dont le nombre augmente dans ce pays où un tiers de la population vit proche du seuil de pauvreté. Chaque jour, 615 personnes franchissent ce seuil et deviennent officiellement pauvres
Confcommercio (la confédération générale des entreprises, des emplois et des autoentrepreneurs) rapporte que les vols de nourriture dus à la faim ont augmenté de 20 %. Pourtant, chaque Italien gaspille 42 kilos de nourriture parfaitement comestible par an, sans raison particulière. En ces temps marqués par les difficultés économiques, le jugement de la cour nous rappelle que “dans un pays civilisé, même le pire des hommes ne devrait jamais mourir de faim”.
Traduit de l’anglais par Dario

À lire -> Quand le street art se fait politique : les égouts-maisons de Milan