AccueilArchive

Infographie : les rappeurs français les plus lettrés du rap game

Publié le

par Tomas Statius

Infographie : les rappeurs français les plus lettrés du rap game

Pas de fractures nettes entre rappeurs “indés” et “major”

À voir aussi sur Konbini

En passant au peigne fin les textes de cinquante rappeurs (en prenant Rap Genius comme base de données, et en limitant le panel aux MCs ayant débités plus de 30 000 mots), les auteurs de l’étude proposent la cartographie d’un milieu autant qu’ils fournissent un outil pour démentir certaines de ses légendes.
[iframe width=”807″ height=”454″ src=”//www.youtube.com/embed/hArwEMY7rcU” frameborder=”0″ allowfullscreen ]
Que dit “Shake DATA ss” ? Qu’il n’y a pas, numériquement, de véritable ligne de fracture entre rap à “texte” et rap de “divertissement”, ni entre “indés” et “major”.  Qu’il n’est pas complètement absurde de comparer Rohff et Anton Serra – pour ne citer que cet exemple (respectivement #10 et #8 ) ou de dire que La Rumeur et Ol’Kainry ont des choses en commun.
Malgré son intérêt l’étude ne dit pourtant rien sur les mots en eux-mêmes. Il est ainsi impossible de dire si un rapprochement numérique se traduit en correspondance lexicale.
Bien qu’il ne faille pas en exagérer sa scientificité (comme le notent plusieurs internautes, Rap Genius n’est pas une base de données exhaustive), ni son importance, les conclusions de Shakedatass secouent les préjugés et mettent le hola aux jugements (trop) faciles. Ce qui est, en soit, déjà énorme.