Des ONG appellent Emmanuel Macron à renforcer le ministère de l’Environnement

Des ONG appellent Emmanuel Macron à renforcer le ministère de l’Environnement

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

L’environnement, numéro 2 du gouvernement

Ils demandent également à ce que le ministre qui en sera en charge de cette mission soit nommé numéro deux dans l’ordre protocolaire :

À voir aussi sur Konbini

“La pertinence d’un grand ministère, avec à sa tête un ministre d’État, numéro deux dans l’ordre protocolaire, en charge du développement durable (écologie, biodiversité, climat et énergie, transport, logement et urbanisme, aménagement du territoire, pêche et mer) […] a fait ses preuves et répondra à votre volonté d’un gouvernement resserré.”

L’ordre protocolaire, uniquement symbolique, témoigne quand même d’une volonté du président de la République de prioriser certaines questions. Lors de la nomination de Ségolène Royal en 2014, son ministère fut placé en troisième position. Les représentants de ces associations ont en outre précisé qu’ils souhaitaient rencontrer Emmanuel Macron “dans les meilleurs délais afin d’évoquer la feuille de route du quinquennat pour la transition écologique”.