François Ruffin votera Emmanuel Macron, mais n’en est “pas fier”

François Ruffin votera Emmanuel Macron, mais n’en est “pas fier”

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

“En politique, le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal”, écrivait Machiavel. Une position que semble partager le journaliste et réalisateur François Ruffin, qui votera, par dépit, pour Emmanuel Macron le 7 mai.

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Mercredi 26 avril, les caméras d’Envoyé spécial étaient présentes sur le site de l’usine en grève de Whirlpool, à Amiens. Le réalisateur de Merci Patron !, François Ruffin, engagé depuis longtemps aux côtés des salariés de l’entreprise, s’y trouvait également. Lors d’un face-à-face dans L’Émission politique, sur France 2, il avait précédemment critiqué le “silence assourdissant” d’Emmanuel Macron à ce sujet. Malgré cela, lorsque l’ancien ministre de l’Économie s’est rendu mercredi sur le site menacé. François Ruffin a alors salué “le courage ” de ce dernier “d’être descendu dans le chaudron”, voyant dans sa démarche “un certain panache”.

Interrogé sur son vote du second tour de l’élection présidentielle, le fondateur du journal Fakir, soutien déçu de Jean-Luc Mélenchon, a indiqué qu’il voterait pour le candidat d’En Marche !, Emmanuel Macron, mais a tenu à préciser qu’il s’agissait d’un geste dont il n’est “pas fier”, expliquant que :

“C’est un peu comme quand vous allez aux toilettes, vous aimez bien fermer la porte. C’est le principe de l’isoloir, il y a un rideau parce que c’est quand même pas la première fois que je vais avoir à faire un geste dont je ne suis pas fier au deuxième tour d’une élection.”

L’ancien camarade de lycée d’Emmanuel Macron a tenu à préciser qu’il s’agissait uniquement d’un vote contre Marine Le Pen et qu’il combattrait dès le 8 mai Emmanuel Macron et son programme. En juin, il sera d’ailleurs concrètement dans l’opposition à En Marche ! puisqu’il est lui-même candidat aux élections législatives dans la 1re circonscription de la Somme, avec le soutien d’EELV, de La France Insoumise et du Parti Communiste Français. Il a donc expliqué :

“Quand bien même je glisserai un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne, qui n’a pas besoin de ma voix pour être élu parce que je pense qu’il le sera, je serai un opposant ferme à Emmanuel Macron dès le 8 mai au matin, d’ailleurs je le suis déjà avant son élection. “

Une position partagée par Edwy Plenel, le cofondateur de Mediapart, qui a déclaré qu’il voterait également contre le Front national, citant Léon Trotski : “Contre le fascisme je suis prêt à m’allier avec le diable et sa grand-mère.”

Chargement du twitt...