AccueilArchive

Pourquoi est-ce si difficile pour des filles de proposer des rencards aux mecs ?

Pourquoi est-ce si difficile pour des filles de proposer des rencards aux mecs ?

Publié le

À voir aussi sur Konbini

L’effet Tinder

Où sont passées nos idoles féminines progressistes ?

Le nombre de personnages qui font le premier pas dans les films, la littérature, et toute sorte de narration, est relativement restreint. Amy Schumer en a fait une comédie, Crazy Amy, qui l’a propulsée selon moi au rang de porte-parole de l’indépendance et de la promiscuité féminine. Mais dans une culture de stigmatisation qui promeut l’entrain, la sexualité, et la promiscuité uniquement masculine, il faut des femmes qui puissent reprendre ces rôles à l’écran – et hors-écran.
Doit-on en vouloir à la culture populaire ? Pouvons-nous nous permettre de critiquer nos écrivains et nos acteurs pour ne pas avoir été en avance sur les partis pris conservateurs, ou devons-nous nous secouer, oublier, et tendre notre carte de visite à quiconque aurait une chance de nous féconder ?
Beaucoup de mes amies expriment leur gêne face au jugement social et à la “masculinité” induite par des avances faites à un homme, mais, comme dirait Maurice, spécialiste en développement personnel : “Si vous ne demandez rien, vous n’aurez rien”. 

“Oublie, je me fiche de ce que les gens pensent.”

Qu’en pensent les garçons ?

Je m’excuse de n’aborder ici qu’un problème hétérosexuel, mais c’est comme ça. L’un de mes amis – appelons le George – m’a dit un jou : “A priori, qu’une fille me demande de sortir avec elle me paraît assez excitant. Sûrement parce que ça n’arrive pas souvent. Mais à bien y réfléchir, je pense que si ça n’est pas demandé correctement ça peut intimider la plupart des mecs”. Il ajoute : “C’est un héritage de l’histoire, on attend des hommes qu’ils fassent le premier pas. Si une fille t’aborde, c’est qu’elle pense qu’elle en a l’occasion (quoique, c’est peut-être un préjugé)”.

Un autre garçon, Louis, trouve que la seule fois où une fille l’a abordé, c’était “sympa” mais “franchement direct.” Ils venaient de discuter pendant une heure, alors forcément, une fille qui s’impose et demande quelque chose est “directe.” Elle avait un petit-ami de toute façon.
Comment gagner la bataille ? En bottant le cul aux normes, probablement. Mesdames, mesdemoiselles, les filles, si vous lisez ceci, la prochaine fois que vous voyez un passant sexy, que vous fantasmez complètement sur quelqu’un mais pensez que c’est “bizarre” et “direct”, rappelez-vous juste : si vous ne demandez rien, vous n’aurez rien. Et, les garçons, si vous voulez coucher avec nous, laissez-nous vous aborder, ok ?

« Je ne comprend pas ! est-ce que mes cheveux ont perdu de leur volume ? La lumière était-elle mauvaise ? Qu’est-ce qui ne vas pas chez moi ? »