AccueilArchive

Un centre commercial chinois a érigé une statue de Donald Trump en coq

Un centre commercial chinois a érigé une statue de Donald Trump en coq

Publié le

Il a l’air plus vrai que nature.

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Le N1 ArtWalk Mall de Taiyuan, dans le Nord de la Chine, vient d’inaugurer une gigantesque statue de coq qui ressemble (intentionnellement ?) au nouveau président des États-Unis. La massive volaille a la coupe de cheveux caractéristique du magnat de l’immobilier, de même que des sourcils broussailleux et une pose qui nous font un tantinet penser à Trump.

On ne sait pas exactement à quel point cette statue a été pensée pour se moquer de Donald Trump qui, il est vrai, se comporte souvent comme un petit coq (en dépit de son prénom de canard). Peut-être s’agit-il tout simplement d’un hommage à celui qui siègera bientôt à la Maison-Blanche. Toujours est-il que l’année 2016, en plus d’être l’année de la victoire surprise de Trump, était aussi celle du coq pour le calendrier Chinois.

Un étrange choix

On connaît les déclarations péremptoires de l’homme politique sur la Chine et son gouvernement communiste. Il a même menacé l’empire du Milieu d’une guerre économique et a causé un incident diplomatique en appelant la présidente de Taïwan après son élection. Toutefois, malgré toutes ses frasques, le magnat de l’immobilier reste assez apprécié des Chinois.

Un codirecteur du centre commercial, Cao Mingliang, a déclaré à CNN que la statue de Trump en coq sera la mascotte du centre commercial. Il a annoncé que des miniatures de la statue seront bientôt en vente dans le centre, bien qu’on en trouve déjà sur Internet.

On imagine que ce faisan, qui avait fait le tour d’Internet parce qu’il ressemblait incroyablement à Donald Trump, est la bestiole qui a inspiré ce centre commercial dans ses choix (douteux) d’aménagement urbain.

“Rencontrez le faisan élu : un oiseau se payant la même coupe que Donald Trump devient une star d’Internet en Chine.”

Chargement du twitt...

À lire -> Aux États-Unis, la rumeur d’un contre-concert pendant l’investiture de Trump agite Internet

Traduit de l’anglais par Dario