AccueilArchive

Castaner et les “fautes personnelles” de Dassault : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Castaner et les “fautes personnelles” de Dassault : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Publié le

“Au nom du pèze, du fric et du simple d’esprit.”

À voir aussi sur Konbini

L’hommage rendu à l’industriel et homme politique Serge Dassault, décédé lundi 28 mai à l’âge de 93 ans, n’a pas été du goût de tous. Le secrétaire d’État des relations avec le Parlement, Christophe Castaner, était l’invité de David Doukhan dans Le Grand rendez-vous sur Europe 1. À la question du journaliste lui demandant si le choix d’organiser cette cérémonie aux Invalides était “opportun”, il a répondu :

“L’hommage a été rendu à un grand industriel, et à travers lui à ce groupe industriel qui aujourd’hui compte par milliers des emplois. C’est le choix qui a été fait. Le parcours de cet homme, de cette entreprise, ne doit pas être emporté par des fautes, des fautes personnelles pour lesquelles il a fait l’objet de condamnations.

Donc voilà, on a voulu accompagner par ce moment notre armée dans l’expression et dans son équipement pour ce qui concerne Dassault.”

“Il n’est pas nécessaire d’être à 100 % exemplaire pour recevoir les honneurs militaires de la République ?” l’a relancé le journaliste. “On doit faire la différence sur le parcours d’une vie professionnelle et l’entreprise que vous représentez avec le commentaire individuel”, a répondu Christophe Castaner, avant de conclure : “Si la France n’a que ce type de débats-là, c’est que finalement, on ne va pas mal.”

Les réactions ironiques et indignées à ses déclarations n’ont pas tardé à fuser sur Twitter :