AccueilArchive

La Barbie ingénieure informaticienne ne passe pas

Publié le

par Anaïs Chatellier

La Barbie ingénieure informaticienne ne passe pas

La Barbie informaticienne a besoin de Steven et Brian pour s’en sortir

Mattel s’excuse après de nombreuses plaintes

Si l’auteure finit son post en disant que ce livre est “insultant”, “dangereux pour les jeunes esprits” et que c’est “un parfait exemple de la manière dont les femmes et les filles sont perçues en ce qui concerne la compréhension des nouvelles technologies“, elle n’est pas la seule a être offusquée par le message véhiculé par ce bouquin.
Certaines femmes ont alors décidé de prendre le contre-pied comme Casey Friesler, une vraie étudiante en informatique qui s’est amusée à réécrire l’histoire comme si Barbie était vraiment une experte en la matière dans un post intitulé “I (really!) can be a computer engineer”.
De son côté, Rachel Appel, programmatrice de logiciel, rappelle que ce milieu est encore bien masculin avant d’ajouter :

Ce sont justement ces stéréotypes et représentations de filles comme ceux de ce livre qui sont la force motrice derrière le manque de femmes qui veulent entrer dans ces domaines technologiques. Ce livre fait partie du problème. J’espère que Random House va le remplacer par quelque chose de plus approprié pour les enfants .

À voir aussi sur Konbini

Nous pensons que les filles devraient être habilitées à comprendre que tout est possible et à penser qu’elles vivent dans un monde sans limites. Nous nous excusons si ce livre ne reflète pas cette croyance.

Sinon, il y existe aussi Lammily, la Barbie aux mensurations réalistes, en espérant qu’elle soit plus convainquante en ingénieure informaticienne que son homologue blonde.