AccueilArchive

Le dernier Banksy arraché pour être vendu

Publié le

par François Oulac

Le dernier Banksy arraché pour être vendu

La nouvelle pièce de Banksy est gardée dans notre club pour empêcher qu’elle soit vandalisée ou endommagée. Vous êtes libre de venir la voir mais une petite contribution vous sera demandée.

Un procédé malheureusement déjà appliqué lors de la résidence de Banksy à New York.

“Je pense que Banksy nous en a fait cadeau”

Mais le plus étonnant est à venir. Les journalistes de la BBC ont retrouvé les détenteurs du graff, non loin de son lieu d’exposition originel.
Il s’agit du Broad Plain Boys Club, une association sportive vieille de 120 ans et lourdement déficitaire, comme le dit l’un de ses membres dans un autre article de la BBC. Le graff est là, tranquillement posé au fond d’un couloir. Dennis Stinchcombe, le manager du club, a donc l’intention de vendre “Mobile Lovers” pour renflouer le club et le sauver de la fermeture.
[iframe width=”807″ height=”454″ src=”//www.youtube.com/embed/HXab1xHNBkM” frameborder=”0″ allowfullscreen></iframe]
Le dialogue entre le manager et le journaliste de la BBC vaut la peine d’être retranscrit :

Dennis Stinchcombe : Je pense que c’est presque un don du Ciel, c’est incroyable.
Journaliste : Mais est-ce que vous avez le droit de le vendre ?
Dennis Stinchcombe : Je pense que Banksy nous en a fait cadeau, oui.
Journaliste : Pourquoi ?
Dennis Stinchcombe : Parce qu’il a été laissé [sur ce mur] pour que quelqu’un en fasse quelque chose. Et je pense que j’en fais quelque chose.
Journaliste : Est-ce votre mur ?
Dennis Stinchcombe : C’est un mur.
Journaliste : Mais est-ce votre mur ?
Dennis Stinchcombe : Non, c’est un mur. Et en vérité, il n’était pas sur le mur, mais sur un morceau de bois fixé au mur.

Flagrant délit

En attendant d’être vendu, “Mobile Lovers” reste accessible dans les locaux du Broad Plain Boys Club moyennant finance. Et pour couronner le tout, Banksy a été pris sur le fait, lors de la pose du graff, par les caméras de surveillance du bâtiment, déguisé en ouvrier et accompagné d’un complice.
Décidément, après l’arrachage et la vente aux enchères de “La petite fille au ballon rouge” et de “Slave Labour”, le travail de Banksy continue d’attirer les convoitises, pour le meilleur ou le pire.

À voir aussi sur Konbini :