AccueilArchive

Ahmed Mohamed, l’ado arrêté pour une horloge artisanale, réclame 15 millions de dollars

Ahmed Mohamed, l’ado arrêté pour une horloge artisanale, réclame 15 millions de dollars

Publié le

La famille d’Ahmed Mohamed s’est exilée au Qatar après que le jeune Américain a été arrêté par la police à tort. Elle réclame 10 millions de dollars à la ville d’Irving (Texas) et 5 millions à son ancien lycée.

À voir aussi sur Konbini

Il avait été victime d’une injustice et demande officiellement réparation. Ahmed Mohamed, l’adolescent américain arrêté au Texas en septembre pour avoir fabriqué une horloge, réclame 15 millions de dollars. Sa famille a porté plainte contre la ville d’Irving et son ancien collège, selon Quartz. La lettre de 10 pages envoyée par les avocats des Mohamed au procureur est disponible en ligne.

Le cabinet revient dans le détail sur le déroulé des événements, et note que les droits d’Ahmed Mohamed ont été bafoués à plusieurs reprises par les forces de police, citant notamment le Texas Juvenile Justice Code et le 4e amendement de la Constitution des Etats-Unis, relatif aux “perquisitions et saisies non motivées”.

“Les dégâts provoqués sont incalculables”

Pour eux, le jeune Américain, de confession musulmane, “a été ciblé au regard de sa couleur de peau, de son origine et de sa religion”. Les avocats reprochent aussi à la ville son manque de réaction. Ils reprochent à la maire Beth Van Duyne d’avoir pris partie pour les policiers et “donné une image totalement erronée” d’Ahmed Mohamed, qualifiant par exemple son attitude de “passive-agressive”.

La famille d’Ahmed Mohamed réclame 10 millions de dollars à la ville d’Irving et 5 millions à l’établissement scolaire, ainsi que des excuses publiques de la part de la mairie et de la police. “La somme est colossale, nous en avons conscience, reconnaît l’avocate Kelly Hollingsworth, citée par ABC News. Mais les dégâts provoqués sont incalculables.”

Dans leur lettre les avocats précisent que la vie de la famille a été chamboulée par cet incident : “Pour des raisons de sécurité, Admed et sa famille vivent désormais à Doha, au Qatar, mais ils désirent plus que tout rentrer chez eux à Irving.”