AccueilArchive

8^8, le site qui trouve votre âme sœur en huit questions

8^8, le site qui trouve votre âme sœur en huit questions

avatar

Par Thibault Prévost

Publié le

L’âme sœur est un concept qui évoque une compatibilité amoureuse, amicale et/ou sexuelle qui serait parfaite entre deux individus.

À voir aussi sur Konbini

C’est ce que nous apprend Wikipédia. Dans la mythologie sociale contemporaine, la recherche de l’âme sœur est devenue cette sorte de fable un peu obsolète qui prête à sourire à l’endroit de celui ou celle qui nous la sert, les yeux brillants et la bouche pleine de superlatifs pour décrire l’élu(e). Oui, à l’heure où communiquer avec n’importe qui dans le monde est devenu une formalité technologique, l’affinité est paradoxalement devenue rare et la complicité précieuse (coucou Tinder). Rencontrer quelqu’un c’est bien, avoir quelque chose à lui dire c’est mieux.
Le site 8^8, à prononcer “eight to the eighth” (“huit puissance huit”) propose de mettre les maths au service des relations sociales et d’aider ses utilisateurs à trouver leur âme sœur en répondant à une série de questions. Jusque-là, l’argumentaire d’à peu près tous les sites de rencontre, objecterez-vous (à raison). À une nuance près, et pas des moindres : lorsqu’un site de rencontre vise la quantité en vous offrant  de choisir parmi des milliers de profils, quitte à vous planter, 8^8 va tenter par tous les moyens de ne vous faire rencontrer qu’une seule personne – la bonne, quitte à ce que ça prenne des plombes.
Développé par une équipe de programmeurs réunie sous le nom d’”uuave” (leur site est une mine d’informations utiles), il ne requiert aucune inscription, aucune information personnelle (excepté une adresse courriel, qui vous préviendra le jour où votre âme sœur apparaîtra) et aucune photo de soi dans une pose affriolante. La seule chose à faire, c’est d’appuyer sur le gros bouton rouge en bas de la page, et de se laisser guider vers la découverte d’un “autre soi”, offert sur un plateau par 8^8.

16 777 216

Si vous parveniez à rencontrer mille personnes chaque jour – ce qui, évidemment, est  impossible en pratique –, il vous faudrait 45 ans pour en découvrir 16 777 216.

C’est ce qu’indique l’équipe du site sur la page d’accueil. Même en partant chasser en boîte trois fois par semaine jusqu’à l’âge de la retraite, vous en seriez encore loin. Pas suffisant pour garantir la découverte de la perle rare, rétorqueront les plus radicaux d’entre vous. Assez spécifique, cependant, pour différencier la personne en question des centaines de quidams qui croisent votre route quotidiennement.

Pas de psychologie, rien que des probas

Pour le moment, les statistiques du site donnent environ 70 000 “candidats” pour  1000 mises en relation. Soit un ratio de 1 sur 70. Une âme sœur au rabais, alors ? Certes, les critères définis par l’équipe sont évidemment plus vastes que la définition stricto sensu d’une âme sœur utopique qui vous serait complémentaire en tout point.
Pour l’équipe, l’âme sœur est “quelqu’un qui pense énormément comme vous, comme un jumeau pourrait le faire”. 8^8 cherche plus à trouver quelqu’un qui vous ressemble, en rationalisant le processus autant que possible, qu’à trouver quelqu’un qui vous complète – une tâche bien plus sujette à l’irrationalité. Le fait est, comme l’indique le site, que la personne qui vous sera “présentée” a statistiquement bien plus de chances de vous ressembler, et par conséquent de vous  plaire, que les 16 777 216 autres qui auront répondu à côté. Aucune science derrière cela, excepté celle des probabilités.
Bien que le site mentionne avoir été revu par un jeune diplômé en psychologie, il précise bien ne pas être une expérience scientifique, préférant se considérer comme “un ami qui prétend connaître quelqu’un qui vous plairait, et qui souhaite que vous vous rencontriez. Il pourrait bien avoir tort, mais il pourrait aussi bien avoir raison.”
Après tout,  jouer les entremetteurs a toujours constitué le passe-temps privilégié d’un certain nombre d’entre nous – avec un taux de réussite variable. L’approche mathématique pourrait peut-être nous surprendre. Et si la rencontre n’est pas concluante, vous pourrez toujours dire que rien n’est plus fiable que le hasard.