AccueilLifestyle

Pourquoi vous devriez (absolument) faire goûter votre plat à votre crush lors de votre prochain date

Publié le

par Konbini

Une nouvelle étude met en lumière les principaux tue-l’amour en matière de nourriture, et vous allez être surpris.

Pourquoi vous devriez (absolument) faire goûter votre plat à votre crush lors de votre prochain date

© Miramax

L’amour et la nourriture, c’est toute une histoire. Alors que boire des coups ensemble pourrait être le secret d’une relation qui dure, il est en revanche des tue-l’amour qui peuvent anéantir toutes les possibilités d’une idylle amoureuse. Comme le rapporte une étude récente menée par YouGov pour Taster, plusieurs cas de figure peuvent venir perturber un premier rendez-vous.

À voir aussi sur Konbini

Si la nourriture demeure un sujet qui passionne et qui favorise la rencontre amoureuse pour un peu plus d’un tiers des Français, elle peut aussi être la source de conflits, jusqu’à devenir des véritables tue-l’amour. Manger avec les doigts reste l’une des pires choses à faire au cours d’un date pour la majorité des personnes interrogées, et ce, quelle que soit la tranche d’âge. Viennent ensuite le fait de commander le plat le moins cher du menu (32 % des personnes interrogées, 40 % pour les femmes) et de commander un menu enfant, ex aequo avec le fait d’avoir de la sauce sur le visage (28 %) – pas étonnant.

Si la personne en question a entre 18 et 24 ans, la pire chose que l’on puisse lui faire est de refuser de la laisser goûter dans un plat. En effet, 33 % des personnes interrogées de cette tranche d’âge déclarent qu’il s’agit du pire tue-l’amour lors d’un rendez-vous amoureux. Dans la même veine, 22 % d’entre eux déclarent être rebutés par une personne qui refuserait de commander des plats à partager de types tapas ou mezzes pour pouvoir avoir leur propre plat.

Aussi, ne pas commander de sauce peut aussi poser problème… 14 % des personnes interrogées faisant partie de la génération Z considèrent cela comme un tue-l’amour. Mieux vaut toutefois bien réfléchir au choix de ses sauces, car tremper ses aliments dans trop de ketchup ou de mayonnaise peut également être source de dégoût pour certains (11 %).