Chloe x Halle, les deux sœurs qui marchent dans les pas de Beyoncé

À l'occasion du Formation Tour de Beyoncé à Paris, nous avons rencontré les jeunes Chloe et Halle Bailey. Deux sœurs inséparables pour qui l'expression "l'union fait la force" est bien plus qu'un simple précepte.

Halle et Chloe Baley (© Max Papendieck).

Halle (à gauche) et Chloe Bailey. (© Max Papendieck)

Chloe et Halle sont aussi à l'aise sur scène qu'en interview. Spontanées et bienveillantes, elles se laissent tour à tour la parole, sans jamais se couper, prenant bien soin de rappeler à notre dictaphone leur joli prénom avant de délivrer une réponse.

Cette maturité naturelle, qui peut surprendre lorsqu'on se rappelle leur âge (17 et 16 ans), est le fruit logique de longues années passées à chanter, danser et jouer la comédie devant les caméras. "Nos proches nous ont toujours énormément soutenues, et ils ont compris très tôt que nous adorions être sous le feu des projecteurs, confie Chloe, l'aînée. J'ai décroché mon tout premier rôle à l'âge de 3 ans, en 2003, pour le film The Fighting Temptations dans lequel je jouais... la version enfant de Beyoncé ! Cette femme m'inspire depuis toujours."

Bercées aux albums des Destiny's Child, de Toni Braxton, des B2K mais aussi de grandes figures du jazz comme Billie Holiday, Chloe et Halle grandissent à Atlanta, puis à Los Angeles, avec la conviction que la musique constitue leur inévitable destin, et que celui-ci ne peut être accompli qu'à deux. "On a fait notre premier concert ensemble quand j'avais 5 ans et Chloe 7 ans, se souvient Halle. C'était incroyable. Et depuis, on ne s'est jamais arrêtées de chanter à deux."

"Beyoncé souhaite vraiment laisser libre cours à notre imagination"

Indépendante et avide de connaissance, Chloe apprend très tôt à jouer du piano et à créer des beats grâce à des vidéos en ligne, tandis que sa cadette Halle, tout aussi passionnée, s'entraîne sans relâche à la guitare. En 2013, elles décident de créer une chaîne YouTube via laquelle elles réinterprètent quelques-unes des chansons qui les ont le plus inspirées : "Royal" de Lorde, "Girl on Fire" d'Alicia Keys, "Strange Fruit" de Billie Holiday, et surtout "Pretty Hurts" de Beyoncé. Une reprise qui change rapidement le cours de leur vie, comme le relate Halle :

"On a reçu un email de Parkwood Entertainment, le label de Beyoncé, qui disait : 'On adore cette reprise, on aimerait beaucoup la poster sur les réseaux sociaux de Beyoncé. Êtes-vous signées sur un label ?' Et deux jours plus tard, on a reçu un appel qui nous expliquait que Beyoncé voulait nous signer sur son label... Ce jour-là a changé nos vies."

Depuis cette signature surprise, qu'elles semblent avoir encore un peu de mal à réaliser, les jeunes Bailey n'ont cessé de se perfectionner, inspirées par des artistes comme Frank Ocean ou Bibi Bourelly, et épaulées par une Beyoncé qu'elles considèrent comme leur "mentor" mais qui a aucun moment ne s'est imposée dans leur processus créatif. "Elle aurait pu prendre le contrôle sur tout, commente Chloe, mais puisqu'elle est elle-même artiste, elle comprend notre vision, et elle souhaite vraiment laisser libre cours à notre imagination. Et de ce fait, nous n'avons rien eu à changer : ni notre musique, ni nos personnalités."

Invitées à la Maison-Blanche par Michelle Obama

Fortes de cet entourage cinq étoiles, Chloe et Halle ont dévoilé en avril dernier leur tout premier EP : "Sugar Symphony". Cinq titres atmosphériques qu'elles ont elles-mêmes composés, et grâce auxquels les petites protégées de Beyoncé (que l'on voit d'ailleurs apparaître dans Lemonade) ont mis d'accord plus d'un amateur de musique. Leurs fans de la première heure bien sûr, mais aussi les journalistes des magazines américains les plus réputés (dont Elle, Billboard et The Fader), et même l'actuelle première dame des États-Unis.

"En 2016, nous avons participé à 'This Is for My Girls', une chanson créée dans le cadre du projet 'Let Girls Learn' [qui vise à favoriser l’éducation de 62 millions de jeunes filles déscolarisées, ndlr] lancé par Michelle Obama, raconte Chloe. Nous avons ensuite interprété ce titre sur la scène du festival SXSW, où nous l'avons rencontrée pour de vrai, pour la première fois."

Et Halle d'ajouter, quelques étoiles lui restant dans le fond des yeux : "Et là, elle nous a conviées à chanter la semaine suivante à la Maison-Blanche pour l'Easter Egg Roll. C'était fou ! D'autant plus que mon anniversaire tombait au même moment... je n'en reviens toujours pas."

"Inspirer les jeunes filles qui nous regardent"

Malgré leur jeune âge, Chloe et Halle le savent : être exposées aux côtés de deux des femmes les plus puissantes des États-Unis, Beyoncé et Michelle Obama, leur confèrent inévitablement une certaine responsabilité, qu'elles n'ont que le devoir d'assumer. "On en est conscientes, et notre but premier est d'inspirer les jeunes filles qui nous regardent, autant que Beyoncé et Michelle Obama nous ont inspirées, assure Chloe. Ayez confiance en vous, embrassez la personne que vous voulez être : voilà ce que nous souhaitons faire passer à travers notre musique."

Ce soir, elles s'apprêtent à délivrer leur musique et leur message inspirants sur la scène du Stade de France, dans le cadre de la tournée mondiale Formation Tour de Beyoncé, dont elles assurent la première partie. Et lorsqu'on leur demande si elles auraient pu accomplir cette impressionnante traversée l'une sans l'autre, c'est un immense "non", venu du fond de leur cœur, qui résonne unanimement dans la pièce.

"Nous sommes complémentaires : Halle est la partie douce de notre musique, et j'apporte la partie un peu plus dure, analyse Chloe. Ce qui est assez drôle, parce que dans la vie, c'est tout l'inverse : je suis douce, et Halle est beaucoup plus dure." Elle conclut :

"Je n'y avais jamais pensé avant cet instant, mais peut-être que la musique nous permet d'exprimer nos alter ego. Créer cette musique ensemble nous a poussées, il me semble, à faire ressortir une partie de notre personnalité que nous ne connaissions pas."

Chloe et Halle

Chloe x Halle. (© Max Papendieck)

Rendez-vous sur le Snapchat de Konbini ce jeudi 21 juillet pour vivre le Formation Tour de Beyoncé au Stade de France de l'intérieur avec Chloe x Halle (Snapchat : konbini). L'EP "Sugar Symphony" est disponible sur iTunes et Spotify.

À lire -> Qui sont les jeunes protégées de Beyoncé ?

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.