AccueilTechno

Signer votre paperasse en ligne est un calvaire ? Cette astuce va changer votre vie

Publié le

par Julie Morvan

Plus jamais de prise de tête.

Signer votre paperasse en ligne est un calvaire ? Cette astuce va changer votre vie

© PeopleImages/Getty

Si l’exercice n’est pas sorcier, signer un document numérique est une tannée pour beaucoup. Surtout quand on se retrouve à devoir imprimer le PDF pour pouvoir le signer à la main, puis à le renumériser pour pouvoir l’envoyer en ligne. Une perte de temps, d’encre, et de papier.

Alors on cherche d’autres solutions, comme, par exemple, télécharger le PDF pour l’ouvrir dans un logiciel de traitement de texte et esquisser une signature électronique avec l’outil “Dessin”… Mais peine perdue, le résultat ressemble plus à une pétouille qu’à une signature… et la technique de l’imprimante se fait trop tentante.

Il existe pourtant une alternative toute simple à cette méthode chronophage et écologiquement absurde. Ce nirvana administratif tient en deux mots : Adobe Acrobat. Ou Aperçu, pour les utilisateur·rice·s de Mac.

Encore cette semaine, c’était Camille qui révélait son astuce au bureau, face à une Donnia estomaquée. “Mais ce truc va me changer la vie !” s’est-elle enthousiasmée. Finie la galère des feuilles qui volent, des stylos qui rendent l’âme et autres imprimantes récalcitrantes.

Pour les utilisateur·rice·s Windows

Mais quel est donc ce miracle ? Pour signer tous vos futurs documents en un clic, si vous avez un Windows, il faut commencer par se procurer le logiciel Adobe Acrobat Reader DC. On peut le télécharger – gratuitement – ici.

Une fois activé, point besoin de souscrire à l’abonnement – d’une petite vingtaine d’euros – pour débloquer la fonctionnalité “Signature”. Il suffit d’ouvrir un fichier PDF via le logiciel, de faire un clic droit et d’aller sur “Signer soi-même”. L’option est aussi accessible en cliquait sur “Signer” sur Windows, parfois “Signer électroniquement” sur Mac, dans la barre d’outils en haut.

Plusieurs options s’offrent alors à nous : un texte tapé au clavier, une croix, une coche, un cercle, un trait, un point ou… une signature personnalisée. C’est cette dernière qui nous intéresse.

© Adobe

Déroulons ensuite le menu à deux choix de l’onglet “Signer” et optons pour “Ajouter une signature”.

© Adobe

Il y a alors trois façons de procéder. La première : taper son prénom et son nom dans une police d’écriture manuscrite. Bonus, il est même possible de choisir celle qui sied le mieux à son patronyme.

© Adobe

La deuxième méthode s’adresse aux expert·e·s en dessin, armé·e·s d’une tablette et d’un stylo numérique, ou bien tout simplement très doué·e·s avec leur souris. Car ici, il va falloir “tracer” sa propre signature. Un simple exercice de style pour certain·e·s, un supplice pour d’autres. La bonne nouvelle, c’est que droitier·ère·s ou gaucher·ère·s, on est toutes et tous logé·e·s à la même enseigne. Perso, on a perdu patience :

© Adobe

Enfin, la troisième et dernière méthode – sûrement la plus sûre et efficace pour recréer une signature plus vraie que nature – reste d’importer l’image de sa signature originelle. Alors oui, il faudra passer le terrible diptyque signature papier/numérisation pour l’enregistrer dans ses fichiers. Mais il suffit ensuite de la sélectionner, de cocher la case “Enregistrer la signature” et plus jamais on n’aura besoin de réitérer la manip.

© Adobe

Adobe a aussi concocté un tuto complet, accessible juste ici.

Pour les utilisateur·rice·s Mac

Pour celles et ceux qui ont un Mac, la manip est encore plus simple puisque le logiciel nécessaire pour apposer sa jolie signature est natif. “Aperçu”, ou “Preview” en anglais, fait sa magie tout aussi bien qu’Acrobat. Il suffit d’ouvrir n’importe quel document avec, puis de cliquer sur le logo “Signature”… ou si l’on se sent l’âme d’un·e explorateur·rice, de naviguer de volet en volet : cliquez d’abord sur “Outils”, “Annoter”, “Signature” puis “Gérer les signatures”.

Là, tout comme pour Acrobat, il y a le choix entre deux options : signer depuis son pavé tactile, ou “Trackpad”. On gribouille sa signature, on appuie sur n’importe quelle touche, et on clique sur “Terminé”. Il est même possible de préciser la nature de la signature : Nom complet, Pseudo, Initiales…

© Apple

Seconde fonction encore plus sympa, dont il n’existe aucun équivalent sur Adobe : la reconnaissance de signature par image. Intitulée “Appareil photo”, elle nécessite simplement d’avoir une webcam sur son ordinateur, et d’avoir sa signature prête sur un papier blanc. On présente sa signature à la caméra et elle l’enregistre (dans le bon sens). Le summum de l’efficacité !

© Apple


Les signatures de documents vous rendent malades ? Confiez-vous à : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur Konbini :