AccueilTechno

Les 8 commandements pour envoyer un nude en limitant les risques

Publié le

par Eve Chenu

Un petit guide pour éviter tout incident lorsque vous partagez vos photos.

Les 8 commandements pour envoyer un nude en limitant les risques

© Salman Hossain Saif (Unsplash)

Après avoir visionné la saison 2 d’Euphoria, vous vous demandez peut-être comment partager vos photos dénudées en toute sécurité. Si c’est le cas, bonne nouvelle : on vous dévoile nos meilleures astuces pour limiter les risques lorsque vous envoyez vos nudes. Attention tout de même : le risque zéro n’existe pas.

Avant de commencer, petit rappel : si l’un de vos selfies est partagé contre votre gré, ce n’est jamais votre faute ! Il s’agit d’un délit, et la personne responsable peut être punie. Maintenant que le message est passé, on vous explique tout.

Règle numéro 1 : partagez uniquement à des destinataires de confiance

Tout d’abord, vos photos et vidéos doivent être partagées avec des personnes de confiance. Cela peut sembler évident, mais il faut vous assurer que la personne qui recevra vos clichés ne les partagera pas, et qu’elle les supprimera si besoin.

Comme l’explique Wired, si vous connaissez la personne depuis peu de temps, qu’il ou elle vous pousse à faire des choses avec lesquelles vous n’êtes pas à l’aise, ou que votre réputation pourrait être entachée, alors mieux vaut éviter de lui partager vos clichés.

Règle numéro 2 : masquez les fonctionnalités d’identification

Autre conseil pour minimiser les risques : assurez-vous que les photos en question ne permettent pas de vous identifier. Pour cela, rien de plus simple : recadrez la photographie pour éviter que votre visage n’apparaisse, floutez vos tatouages ou taches de naissance, faites attention aux objets en arrière-plan. Le tour est joué !

Pensez également à supprimer les données d’identification de la photo, les fameuses “métadonnées”. Votre portable ajoute peut-être des informations de localisation à vos clichés : si oui, désactivez-les. Vérifiez également les données EXIF de vos photographies, qui sont de véritables mines d’informations.

Règle numéro 3 : n’oubliez pas le risque de capture d’écran

Lorsque vous partagez une photo intime, gardez bien à l’esprit que cette dernière peut être screenée. Pire : si c’est le cas, vous ne serez pas forcément informé. Sur Instagram, par exemple, n’importe qui peut faire des screenshots de stories et posts sans être repéré. Au contraire, sur Snapchat, tout screen est notifié. L’application semble donc plus appropriée au partage de photos dénudées. Notre récap des notifications en cas de screen est ici.

Règle numéro 4 : privilégiez les messages éphémères

Elle va de pair avec la règle précédente : privilégiez les messages éphémères. WhatsApp et Snapchat proposent cette fonctionnalité. Le récipiendaire ne pourra pas télécharger l’image ou la vidéo. Tout au plus pourra-t-il screener, encore faut-il qu’il ait le réflexe.

Règle numéro 5 : utilisez des applications de messagerie sécurisées

Lorsque vous partagez vos clichés, faites-le sur une application de messagerie cryptée. Les possibilités sont limitées, mais vous empêcherez des pirates d’aller dérober des fichiers compromettants sur des serveurs. Côté confidentialité, les messages sur WhatsApp (eh oui, on l’oublie souvent), Telegram et Signal sont cryptés de bout à bout (le must de la protection). Sur Messenger et Instagram, ce n’est pas encore le cas.

Règle numéro 6 : ne sauvegardez pas dans le cloud

Vous souhaitez garder un œil sur vos nudes et éviter qu’ils ne se retrouvent, par exemple, sur votre ordinateur pro après une synchronisation malheureuse ? Pour cela, deux solutions : désactivez les sauvegardes cloud ou utilisez une application qui n’enregistre pas automatiquement vos photos. Snapchat dispose, par exemple, de ses propres fonctionnalités de sauvegarde.

Règle numéro 7 : cachez vos photos dans un dossier verrouillé

Enregistrez vos clichés dans un dossier verrouillé ! L’application Google Photos vous permet notamment d’enregistrer vos fichiers sensibles dans un dossier protégé par le verrouillage de votre appareil. Résultat : ils n’apparaissent pas dans la grille de photos, et ne sont pas non plus accessibles via les autres applications de votre appareil. Cette fonctionnalité n’est disponible que sur Android 6 ou version ultérieure. Heureusement, pour les utilisateurs d’iPhone, d’autres applications de verrouillage existent. Folder Lock, Private Photo Vault ou encore Keepsafe.

Règle numéro 8 : verrouillez toujours vos appareils

Enfin, conseil plutôt évident mais qui reste essentiel : verrouillez vos appareils. Les drames peuvent aussi se passer avec des amis ou dans les familles. Pour cela, assurez-vous que votre téléphone soit protégé par un code PIN. N’hésitez pas non plus à utiliser le mode d’identification par reconnaissance faciale ou par empreinte digitale.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :