AccueilTechno

La version next-gen de GTA V retire des contenus jugés transphobes

Publié le

par Pierre Bazin

La communauté LGBTQ+ avait pointé du doigt des PNJ caricaturaux présentant une vision dégradante des personnes trans.

La version next-gen de GTA V retire des contenus jugés transphobes

Cela fait neuf ans que la toute première version de Grand Theft Auto V est sortie sur Xbox 360 et PlayStation 3. Depuis 2013, le jeu vidéo culte a engrangé plus d’un milliard de dollars de bénéfices pour son éditeur Rockstar.

GTA V et son lucratif mode “Online” ont maintenu leur succès sur toutes les plateformes. Mais au-delà du portage sur PC, PS4, Xbox One et, plus récemment, PS5 et Xbox Series, bien des choses ont évolué en neuf ans.

D’après les observations faites par un responsable communauté de Rockstar, il semblerait que la dernière version “Next-gen améliorée” de GTA V sur PS5 et Xbox Series ne contient plus de contenus jugés transphobes sur les précédentes versions.

Chargement du twitt...

Cela concerne les PNJ “drag queens” ou “travestis” (leurs noms dans les fichiers du jeu) qu’on pouvait rencontrer aux alentours de la boîte de nuit Cockatoos. Leurs dialogues spécifiques ont ainsi été désactivés dans la nouvelle version de GTA V. Parmi ces dialogues, on retrouvait notamment des allusions à la prise d’hormones.

Le physique et le comportement caricaturaux de ces personnages avaient été décriés, renvoyant une image dégradante de la communauté trans. De plus, ces descriptions alimentaient la confusion faite entre des personnages queer qui apprécient performer (ponctuellement) des rôles genrés, et des personnes trans qui ne se sentent pas en accord avec leur genre attribué à la naissance.

Fruit d’une volonté réelle de l’éditeur Rockstar ou non, l’initiative a été saluée par Out Making Games, un collectif britannique veillant à l’intégration de la communauté LGBTQ+ au sein de l’industrie du jeu vidéo. Ces derniers avaient d’ailleurs écrit une lettre ouverte à Rockstar, un an auparavant, leur demandant de supprimer ces mêmes contenus après la publication d’un article dans Kotaku.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur Konbini :