AccueilTechno

Crash test : que se passe-t-il quand une calculatrice mécanique divise par zéro ?

Publié le

par Pierre Bazin

Spoiler : beaucoup de bruit.

Crash test : que se passe-t-il quand une calculatrice mécanique divise par zéro ?

Vous l’avez sans doute appris au collège : il est absolument impossible de diviser par zéro. La division par zéro, c’est comme essayer de battre sa grand-mère au Scrabble, ça ne se fait pas, et de toute façon, vous n’y arriverez pas.

Pourtant, comme tout adolescent à l’esprit contradictoire, vous avez déjà sûrement commis cette transgression sur votre calculatrice Casio ou Texas Instruments. Et, évidemment, vous avez été déçu lorsque la machine vous a affiché un vieux “DIV0 ERR.” ou autre message d’erreur du genre.

C’est parce que cette calculatrice contient des composants électroniques et donc possède des sortes de fusibles “informatiques” qui vous empêchent de fatiguer la machine en jouant avec les règles de l’arithmétique.

Mais que se passe-t-il si la calculatrice est mécanique, donc ne possède pas ce garde-fou, et que l’on ose diviser par zéro ?

À voir aussi sur Konbini

La réponse est… sonore, très sonore. Un rugissement de frappes mécaniques qui pourraient presque être samplées pour un DJ set de club berlinois. La machine s’emballe et devient complètement folle.

Ces modèles de calculatrice mécanique étaient particulièrement en vogue dans les années 1950, aux États-Unis principalement. Ils ont révolutionné le monde de l’entreprise et ont amorcé l’arrivée de l’informatique dans le quotidien des Américains.

Rassurez-vous, il existe (normalement) des boutons de fonction “Clear” pour arrêter ce mouvement infernal. Enfin, pas sur tous les modèles. Comme l’expliquait il y a quelques mois le youtubeur américain Linus Tech Tips, les entreprises avaient, à l’époque, des techniciens entièrement dédiés à ces machines, qui venaient débloquer les calculatrices lorsqu’elles se bloquaient dans des loops infinis.

Comme quoi, même il y a soixante-dix ans, on aimait bien contredire les mathématiques.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com