AccueilTechno

Cette nouvelle fonctionnalité Google Maps va vous faire économiser du carburant

Publié le

par Konbini

Finis les trajets en voiture polluants qui coûtent un bras !

Cette nouvelle fonctionnalité Google Maps va vous faire économiser du carburant

© Sophie Jonas/Unsplash

Une option qui va soulager votre porte-monnaie… Et la planète. Google Maps se tourne vers des alternatives de conduite plus responsables et sort aujourd’hui une nouveauté majeure dans 40 pays d’Europe. Le principe : lorsque vous sélectionnez une destination à rejoindre en voiture, en plus des trajets les plus rapides ou les plus sûrs, l’application suggérera aussi un itinéraire plus écologique. En bref, qui consommera moins de carburant qu’un voyage classique.

La nouvelle a été annoncée ce mercredi 7 septembre dans un article de blog intitulé Plus de moyens de conduire de façon durable et d’économiser de l’argent avec Google Maps. Il comprend une démo qui, en simulant un trajet entre les villes irlandaises d’Athlone et Limerick, indique comment activer l’option.

Lors de la recherche de l’itinéraire, il faut aller dans “Option de la route”, puis cocher “Préférer des routes économes en carburant lorsque les heures d’arrivée sont les mêmes.” En dessous, un menu déroulant permet d’indiquer quel carburant le véhicule concerné utilise pour rouler : essence, diesel, électrique ou hybride. Une seconde route apparaît alors, accompagnée d’un petit symbole de feuille d’arbre. “Économisez 26 % d’essence en conduisant 9 minutes de plus”, avance l’application.

Mais sur quels critères repose un tel calcul ? Le relief, la circulation et les vitesses, précise Google Maps. Dans le cas du voyage Athlone-Limerick, la seconde route est moins demandeuse en carburant car moins vallonnée, moins fréquentée et limitée à la même vitesse tout du long.

Tout dépend évidemment du carburant sélectionné : “Les moteurs diesel sont généralement plus efficaces à grande vitesse que ceux à essence ou au gaz, tandis que les véhicules hybrides et électriques sont plus performants dans les embouteillages.”, peut-on lire.

Cette fonctionnalité avait d’ores et déjà été lancée outre-Atlantique, au Canada et aux États-Unis, puis plus récemment en Allemagne. Elle aurait contribué à la réduction de plus d’un demi-million de tonnes d’émission de carbone… Ce qui revient à avoir retiré 100 000 voitures roulant à essence de la circulation.


Que pensez-vous de cette nouveauté ? Racontez-nous à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :