AccueilTechno

Cette bibliothèque en ligne bluffante peut prédire l’avenir de l’humanité

Publié le

par Julie Morvan

On y trouve tous les livres qui existent… et ceux qui n’existent pas encore.

Cette bibliothèque en ligne bluffante peut prédire l’avenir de l’humanité

© Grandfailure/GettyImages

Imaginez une bibliothèque qui contiendrait tous les livres du monde. Tous ceux qui ont été écrits, bien sûr, mais aussi tous ceux à venir. C’était le rêve de l’écrivain Jorge Luis Borges, qui a imaginé une bibliothèque universelle contenant une infinité de livres dans sa nouvelle La Bibliothèque de Babel. Au fil des pages de ces livres – 410 maximum –, les lettres de l’alphabet seraient elles-mêmes assemblées dans une infinité de combinaisons… D’où la probabilité que tous les ouvrages du monde se trouvent sur ces étagères.

Le rêve fou devenu réalité

Des années plus tard, Jonathan Basile s’est inspiré de Borges pour réaliser un site web unique en son genre. Ce doctorant en littérature comparée a créé l’incroyable Library of Babel. Une bibliothèque virtuelle comprenant une infinité de salles dont chacun des quatre murs est recouvert de cinq étagères. Sur ces étagères, 32 volumes de 410 pages comprennent eux-mêmes une infinité de combinaisons de 1 312 000 caractères.

De quoi générer aléatoirement beaucoup de blabla insignifiant, certes, mais aussi des passages d’ouvrages connus. Ou encore inconnus. La démonstration est bluffante : lorsque l’on tape le texte de notre choix — long de 3 200 caractères maximum —, la bibliothèque le retrouve automatiquement, caché dans un des ouvrages. “Ainsi, elle contiendrait tous les livres jamais écrits, et tous les livres qui pourront jamais l’être — y compris toutes les pièces de théâtre, chansons, même études scientifiques, décision de loi, constitution, même de texte de liturgie, etc.”, précise Jonathan. Sans compter les écrits plus prosaïques, comme les listes de courses, les modes d’emploi… Tout. Y compris cet article, par exemple. On en a tapé le début sur le site, et on a retrouvé 20 occurrences. Par exemple, à la page 310 du volume 16 du mur 3 de l’étagère 4 d’une des salles, ici.

Un projet titanesque

Au départ, Jonathan explique ne pas avoir cru être capable de réaliser un tel projet. Mais avec l’aide de ses ami·e·s et de sa famille, il est parvenu à créer deux versions de cette bibliothèque — Libraryofbabel.info telle qu’on la connaît en est la plus récente. À l’origine destiné à la programmation informatique, il a fini par se rediriger vers l’écriture. Il propose d’explorer son œuvre via 3 fonctions différentes : “Parcourir”, “Rechercher” ou “Aléatoire”.

L’exploration

Présentée sous forme de dessins, la bibliothèque invite avant tout à explorer – virtuellement – ses moindres recoins. Il suffit de cliquer de dessins en dessins sur le site pour choisir une page au hasard, et tenter de déchiffrer un mot entre les lignes. Ou pourquoi pas, votre prénom. De quoi faire pâlir de jalousie les célèbres jeux de “mots mêlés”.

Le mode aléatoire

Vous pouvez aussi décider de vous perdre totalement dans l’immensité de l’œuvre, on vous recommande cette troisième et ultime fonctionnalité. Intitulée “Random”, elle nous dirige directement sur une page au hasard. Comme le mode “exploration”, mais en plus rapide. Sur r/BabelForum, la communauté en ligne dédiée au projet, certain·e·s utilisateur·rice·s s’amusent justement à immortaliser leurs trouvailles au milieu d’un amas de lettres. Celui-ci souligne par exemple le mot “bird”, repéré entre d’énigmatiques “vtakwygrt” et “gnw” :

La recherche

Enfin, il est possible de tester par vous-mêmes les fonctionnalités de ce site web en tapant le texte de votre choix dans l’onglet recherche. À savoir que l’alphabet utilisé dans cette immense bibliothèque en ligne se base sur la ponctuation et les 26 lettres de l’alphabet anglais. Oubliez donc les lettres avec accents, les apostrophes et autres guillemets. Jonathan justifie ce choix en expliquant vouloir reconnaître l’implicite “anglicité” de la bibliothèque. Mais selon lui, il y a autant de bibliothèques possibles que de caractères choisis, et ce projet est un travail collaboratif. “Notre bibliothèque est un travail en cours, et nous devons faire savoir à tout le monde que nous espérons que d’autres le développeront dans toutes les directions possibles.” Si le choix de certains caractères est donc limité, on peut en revanche lancer des recherches par chiffres : en tapant une date, par exemple. Quatre types de résultats apparaissent alors : la correspondance exacte du texte avec un passage d’un des volumes, celle accompagnée d’une suite aléatoire de caractères, celle accompagnée de mots – anglais – aléatoires, et la correspondance avec un titre.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :