AccueilTechno

Ce youtubeur a réussi à capturer les 66 mobs de Minecraft en mode Hardcore

Publié le

par Julie Morvan

"Le plus difficile : le ghast, sans hésitation."

Ce youtubeur a réussi à capturer les 66 mobs de Minecraft en mode Hardcore

© YouTube

Toute la faune de Minecraft réunie au même endroit, chaque espèce isolée dans son propre biome miniature. C’est l’exploit du youtubeur Sandiction, spécialiste des aventures Hardcore dans le jeu cubique. Après avoir façonné une planète entière de tout bloc ou pimpé l’Ender, le voilà qui se donne le défi d’attraper et collectionner les 66 mobs de Minecraft.

Mission accomplie : le 27 janvier dernier, Sandiction a publié une vidéo d’une vingtaine de minutes retraçant toute son épopée, sorte d’arche de Noé 2.0. “C’était un projet très, très, très, très, très difficile”, lance-t-il en guise d’introduction. Le youtubeur commence par construire sa galerie de mobs avant de s’atteler à la capture. Au programme : commencer par les mobs faciles (vaches, poulets, cochons et mammifères de tout poil) puis se frotter aux plus redoutables, Nether et Ender inclus : zombies, creepers, squelettes, et les fameux Ghasts.

Certain·e·s ont pointé du doigt une petite incohérence dans son introduction : la présence d’un œuf de Noyé (drowned spawn egg) au début de la vidéo. Chose qu’il a immédiatement expliquée dans les commentaires pour éviter toute accusation de triche. “Pour cette vidéo, je n’étais pas sûr de savoir comment faire une introduction qui serait à la fois divertissante et permettrait de poser l’histoire pour le reste de la vidéo”, écrit-il.

Il avait donc créé une sauvegarde du monde de sa dernière vidéo, prévoyant d’enregistrer son introduction dedans, à part. Mais au moment de la faire, il avait besoin d’un trident et avait donc utilisé l’œuf de Noyé pour accélérer le processus. “Après avoir enregistré cette partie, j’ai supprimé cette sauvegarde et continué sur le projet du vrai monde, donc les œufs de Noyé n’étaient que sur la sauvegarde du monde, et n’ont jamais été dans le vrai monde, désolé pour la confusion !”, conclut-il.


D’autres exploits à nous conter sur Minecraft ? Écrivez-nous à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :