AccueilTechno

Ce génie a percé à jour l’algorithme de YouTube (et ça a marché)

Publié le

par Julie Morvan

"Ladies and gentlemen, aujourd’hui, on va casser YouTube."

Ce génie a percé à jour l’algorithme de YouTube (et ça a marché)

© The Spiffing Brit/YouTube

Un aventurier de plus dans la redoutable quête du mystère de l’algorithme YouTube. Après PewDiePie ou Dapz, c’est au tour du célèbre youtubeur The Spiffing Brit de percer à jour les lois de la plateforme de vidéos. Et, en même temps, de récolter un nombre hallucinant de vues, sans – presque pas – bouger le petit doigt.

Jusqu’ici, on avait eu droit à plusieurs stratégies, reposant toutes sur la vitesse de lecture d’une vidéo. Pour gagner en popularité, certains demandaient de la passer à 2, donc de l’accélérer, d’autres de la diminuer à 0,25 pour la ralentir. C’est pour cette seconde option qu’opte The Spiffing Brit.

Dans une vidéo de seulement 1 minute et 11 secondes, publiée le 20 juillet dernier, il demande en préambule de régler la vitesse de lecture à 0,5. Le détail qui tue ? Apparemment, oui. Puisque sept jours plus tard, elle a été vue 3,4 millions de fois. Un score qu’il n’avait pas atteint depuis un an. Carnage total.

Mais comment est-ce possible ? Par quel miracle un simple petit clic des spectateur·rice·s sur le paramètre “Vitesse de lecture” peut-il provoquer un tel résultat ? Spiff détaille justement tout son plan diabolique dans la fameuse vidéo :

L’algorithme de YouTube choisit les vidéos à mettre en avant en fonction de plusieurs paramètres, dont deux majeurs : le taux de complétion, soit le pourcentage moyen de vidéo qui a été regardé, et le watchtime, soit la durée moyenne de visionnage. Rien de bien secret jusque-là, notre cher Spiff précisant que ces indications sont accessibles publiquement dans un billet de blog de YouTube.

“Ma vidéo va casser ces métriques en doublant le temps de visionnage de chaque spectateur·rice”, se réjouit Spiff. “Parce que vous êtes en train de regarder cette vidéo à la moitié de sa vitesse, et qu’à chaque seconde que vous regardez, vous comptabilisez en réalité deux secondes de watchtime. Ce qui double le watchtime.”

Cette astuce de doublement de la durée de visionnage impacte aussi le pourcentage moyen de vidéo qui a été regardé. Selon Spiff, il passe de 100 % en vitesse de lecture normale à 200 % en vitesse de lecture de 0,5. “Aujourd’hui, nous cassons l’algorithme de YouTube”, résume Spiff.

Mais il ajoute ensuite un détail qui a son importance : il incite chaque internaute à commenter sous la vidéo le nombre de vues qu’elle ou il aperçoit au moment de son visionnage. Une demande qui paraît anodine, mais qui pèse lourd dans la balance, puisque ces commentaires vont également booster l’engagement de la publication. Quel petit malin…

Autre explication à prendre en compte : comme le fait remarquer un des commentaires, le nombre hallucinant de vues peut aussi être dû au fait que les spectateur·rice·s visionnent plus d’une fois la vidéo. “La plupart des gens vont revisionner la vidéo depuis le début pour voir ce que ça donne à une vitesse normale”, s’enthousiasme un certain Shade Canfield. “Spiff, tu es une légende absolue.” Respect.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur Konbini :